ActualitéTech

[Exclu] iAdvize ouvre le dialogue par chat avec les visiteurs d’une fanpage Facebook

Depuis un peu plus d’an an, iAdvize propose aux e-commerçants de gérer leur relation client par chat sur leurs boutiques en ligne. L’objectif est de créer un engagement intelligent pour améliorer la satisfaction des clients et augmenter les ventes.

La start-up nantaise lance une nouvelle fonctionnalité qui permet dʼajouter un onglet de Chat à sa fanpage Facebook. Les visiteurs de la fanpage, quʼils soient fans ou non, peuvent donc très simplement dialoguer en direct avec le community manager qui gère la fanpage ou avec un conseiller de la marque. Facebook-iAdvize.jpeg »>Facebook iAdvize » src= »http://frenchweb.fr/wp-content/uploads/2011/07/Facebook-iAdvize.jpeg » alt= » » width= »150″ height= »150″ />Au-delà dʼéchanger en direct avec les fans, la personne en charge du Chat peut  agrémenter les discussions de coupons de réduction ou dʼoffres promotionnelles.

Une nouvelle dimension de communication pour le f-commerce via les fanpages où l’on se contente essentiellement jusqu’à aujourd’hui d’interactions via des messages sur le mur. Pour son lancement, vous pouvez tester gratuitement pendant 30 jours et sans engagement la fonctionnalité Facebook ici ou via la fanpage d’iAdvize.

La société iAdvize a été co-fondée par Julien Hervouët et Jonathan Gueron. Elle est financée par Kima Ventures ainsi que Oleg Tschelzoff (Fotolia), David Sokol, Jean- Michel Sokol.


Bouton retour en haut de la page
[Exclu] iAdvize ouvre le dialogue par chat avec les visiteurs d’une fanpage Facebook
[SEED] Retail : askR.ai lève 1,5 million d’euros pour déployer son coach virtuel en France
[SEED] Osol lève 3 millions d’euros auprès de Christophe Courtin (FLEX-O) et Romain Afflelou (Cosmo)
Amazon Prime, le pari risqué mais réussi de Jeff Bezos
PrestaShop tombe dans le giron du groupe italien MBE Worldwide
Les consommateurs ont-ils davantage confiance dans l’identité numérique ?
Cybersurveillance: l’entreprise française Nexa Technologies mise en examen pour « complicité de torture » en Egypte