ActualitéBusinessEuropeFinTechInvestissementsLes levées de fonds

FinTech : Libeo lève 20 millions d’euros auprès de DST Global, Serena, Breega et LocalGlobe

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Pour les TPE et PME, la gestion et le paiement des factures fournisseurs peut vite devenir un casse-tête, avec des conséquences parfois terribles pour les entreprises. Pour simplifier ce processus critique, la FinTech française Libeo a développé une plateforme sur laquelle les entreprises n’ont pas besoin de passer par une interface bancaire. Avec cette approche, Libeo a vu le volume de paiements entre entreprises réalisé sur sa plateforme atteindre 100 millions d’euros à l’issue de sa première année d’exploitation commerciale.

Pour déployer son service de paiement B2B à travers l’Europe, la société annonce aujourd’hui un tour de table de 20 millions d’euros mené par DST Global, Serena, Breega et LocalGlobe. Des business angels, notamment les fondateurs et premiers employés de TransferWise, iZettle, Klarna et Criteo, ont également participé à l’opération. Celle-ci intervient moins d’un an après une levée de 4 millions d’euros bouclée en avril 2020. Avec ce nouveau financement, Libeo prévoit de tripler ses effectifs pour atteindre la centaine de collaborateurs en fin d’année.

Écoutez notre échange avec Pierre Dutaret, co-fondateur et CEO de Libeo, pour comprendre les enjeux derrière cette opération et les défis à relever pour le secteur :

Les impayés et les retards de paiement responsables d’un quart des faillites des TPE et PME

Fondé en 2019 par Jérémy AttuilPierre Dutaret et Pierre-Antoine Glandier, la start-up s’attèle à dématérialiser les factures fournisseurs des entreprises et à les centraliser pour les régler, sans avoir à saisir d’IBAN. Autrement dit, l’idée est de rendre le paiement B2B aussi simple qu’un Lydia. De cette manière, l’objectif est de remplacer un fonctionnement archaïque basé sur des tableaux Excel ou même des factures imprimées rangées dans des classeurs, avec des règlements encore effectués par chèque dans certains cas. Or un tel traitement est non seulement chronophage et fastidieux, mais il est surtout propice aux erreurs de saisie ou aux retards de paiement.

Dans ces conditions, il n’est pas étonnant de constater qu’un quart des faillites touchant des TPE et PME en France sont provoquées par des retards de paiement et des impayés. Et avec la crise du coronavirus, ces retards de paiements et ces impayés risquent de se multiplier et de mettre en péril encore plus d’entreprises. «En plein contexte de crise, gagner du temps dans sa gestion et avoir de la visibilité sur ses finances est essentiel pour la compétitivité de nos TPE et PME», estime Pierre Dutaret, co-fondateur et CEO de Libeo. Selon l’assureur-crédit Euler Hermes, les défaillances d’entreprises devraient bondir de 35% en 2021 à travers le monde, et de 25% en France. Cette année, ces défaillances pourraient ainsi toucher plus de 64 000 entreprises dans l’Hexagone.

Libeo : les données clés

Fondateurs : Jérémy AttuilPierre Dutaret et Pierre-Antoine Glandier
Création : 2019
Siège social : Paris 
Secteur : FinTech
Activité : gestion des paiements entre entreprises


Financement : 20 millions d’euros en février 2021, 4 millions d’euros en avril 2020…

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
FinTech : Libeo lève 20 millions d’euros auprès de DST Global, Serena, Breega et LocalGlobe
Quantique : le fonds Quantonation boucle un premier closing de 20 millions d’euros
Streaming: Square (Jack Dorsey) rachète Tidal, la plateforme musicale de Jay-Z
AppStore
Apple: le gendarme britannique de la concurrence ouvre une enquête sur l’App Store
Le premier magasin Amazon hors des États-Unis ouvre ses portes à Londres
Bolt
Bolt lève 20 millions d’euros auprès de l’IFC pour se développer sur des marchés émergents
Après YouTube et Instagram, Netflix s’inspire de TikTok pour sa nouvelle fonctionnalité