Actualité

Google devra revoir ses règles de confidentialité, selon la CNIL

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

La CNIL vient de rendre son rapport sur les nouvelles règles de confidentialité adoptées par Google début mars, au terme d’une enquête menée pour le compte des 29 autorités européennes de la protection des données.

Elle demande donc au géant du Net de :

  • Renforcer le consentement des usagers pour  la combinaison des données issues des différents services Google. Ces combinaisons sont actuellement utilisées dans un but d’amélioration et de développement de services,  de publicité et d’analyse de fréquentation.
  • Offrir aux utilisateurs un meilleur contrôle de leurs données combinées en centralisant et simplifiant le droit d’opposition et en leur permettant de choisir pour quels services leurs données le seront.
  • Adapter les outils utilisés par Google pour la combinaison de données afin de la  limiter aux finalités autorisées, par exemple en distinguant les outils utilisés pour la sécurité et ceux utilisés pour la publicité.

L’ensemble des recommandations des CNIL européennes a été remis à Google afin de lui permettre de mettre à niveau ses pratiques en matière de politique de confidentialité. La firme aurait ainsi entre 3 et 4 mois pour prendre des mesures.

Le 1er mars 2012, Google mettait en place de nouvelles règles de confidentialité et de nouvelles conditions d’utilisation applicables à la quasi-totalité de ses services, parmi lesquels YouTube, Gmail, ou encore Google +. La Cnil s’était alors alarmée, annonçant que ces nouvelles dispositions ne respectaient pas les exigences de la Directive européenne sur la protection des données personnelles.

Google est également accusé d’abus de position dominante par la Commission Européenne depuis novembre 2010.

Bouton retour en haut de la page
Google devra revoir ses règles de confidentialité, selon la CNIL
Deezer s’écroule pour ses premiers pas à la Bourse de Paris, dans un contexte « difficile »
FinTech : les levées de fonds ralentissent au premier semestre
Le député MoDem Jean-Noël Barrot nommé ministre délégué au Numérique
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media