ActualitéBusinessTech

Hackers éthiques: Yogosha lève 2 millions d’euros pour s’étendre à l’international

Yogosha, plateforme de bug bounty pour les entreprises, lève 2 millions d’euros auprès de OneRagtime, BNP Paribas Développement, ainsi que de ses investisseurs historiques Axeleo Capital, Starquest Capital et ZTP. La startup parisienne avait déjà levé 1,2 million d’euros en 2017.

Lancé en 2015 par Yassir Kazar, Kévin Liagre et Fabrice Ebelpoin, Yogosha est une plateforme de bug bounty (‘chasse aux bugs’ ou ‘prime à la faille’) permettant de repérer les failles de sécurité dans le système informatique des entreprises. Pour cela, la startup collabore avec une communauté privée de 500 hackers éthiques, capables de contrer les cyberattaques, aussi bien sur site web qu’application mobile, API ou encore infrastructure. 

Un marché prometteur 

La demande des entreprises ne cesse de croître en matière de recherche de failles dans leurs systèmes, qu’il s’agisse de TPE/PME ou de multinationales, à l’instar d’Apple qui a ouvert son programme de bug bounty. Le géant américain promet des récompenses allant jusqu’à 1 million de dollars aux hackers éthiques qui trouveraient des failles dans son système, notamment des accès à des données sensibles. En 2016, Facebook avait annoncé avoir dépensé 5 millions de dollars en 5 ans pour se protéger des cyberattaques de la même manière. 

En France, la Confédération des petites et moyennes entreprises estime que 44% des entreprises de 9 à 49 salariés ont déjà subi une ou plusieurs attaques ou tentatives de cyberattaques en 2019. Face à cela, les startups mettant en relation hackers éthiques et entreprises se multiplient, à l’instar de Yes We Hack. Fondé en 2013, la startup parisienne qui a levé 4 millions d’euros en 2019 ne cache pas ses ambitions internationales. 

Si Yogosha souffre de la concurrence de Yes We Hack, il compte cependant parmi ses clients de grandes entreprises, à l’instar de Bouygues Telecom, BNP Paribas, Cdiscount, Galeries Lafayette ou encore L’Oréal. Cette levée doit permettre à la startup d’étendre son offre sur de nouveaux marchés européens, ainsi qu’au Moyen-Orient et en Afrique. Yogosha a déjà conclu des partenariats avec une banque allemande et un groupe d’e-commerce en Espagne.

Yogosha : les données clés

Fondateurs : Yassir Kazar, Kévin Liagre et Fabrice Ebelpoin
Création : 2015
Siège social : Paris
Secteur : cybersécurité
Activité : plateforme de bug bounty 


Financement : 2 millions d’euros auprès de OneRagtime, BNP Paribas Développement, ainsi que de ses investisseurs historiques Axeleo Capital, Starquest Capital et ZTP.

Tags

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Hackers éthiques: Yogosha lève 2 millions d’euros pour s’étendre à l’international
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Location de bateaux : Click&Boat s’empare de son rival espagnol Nautal
FinTech: le Britannique TransferWise désormais valorisé 5 milliards de dollars
Copy link