ActualitéBusinessHR TechInvestissementsLes levées de fonds

HR Tech: PeopleSpheres lève 8,5 millions d’euros avec l’international en ligne de mire

Interview de Philippe Bloquet, fondateur de PeopleSpheres

De plus en plus d’entreprises sont à la recherche d’outils pointus pour gérer leurs ressources humaines. Ce qui peut impliquer d’avoir recours à plusieurs solutions qu’il faut ensuite parvenir à interconnecter. C’est porté par cette tendance que PeopleSpheres, qui propose une solution PaaS permettant aux entreprises de connecter et synchroniser leurs logiciels SaaS RH, annonce une levée de 8,5 millions d’euros. Un tour de table effectué auprès d’Omnes, Irdi capital, UL Invest et Swen.

Avec sa solution, PeopleSpheres, qui compte aujourd’hui 260 clients comme Decathlon, Wonderbox ou encore Cityscoot, vise plus particulièrement les entreprises de 250 à 20 000 employés. 

Retrouvez l’interview complète de Philippe Bloquet, fondateur de PeopleSpheres

Listen to « HR Tech: PeopleSpheres lève 8,5 millions d’euros avec l’international en ligne de mire » on Spreaker.

Comment construire une plateforme d’outils RH pointue?

A quels défis se retrouvent confronter les entreprises qui veulent être à la pointe en matière d’outils RH?

«Il y a une lame de fonds qui est le SaaS, avec une explosion de ces logiciels depuis maintenant presque 20 ans. Il en existe aujourd’hui plus de 4 000 dans le monde des RH et cela continue à croître. La problématique pour ces sociétés est de savoir quels outils choisir. Il y a une véritable dichotomie parmi les acteurs RH avec d’un côté ceux qui font tout et de l’autre de nouveaux acteurs nés du monde SaaS qui développent des solutions de plus en plus spécialisées. La crise a vu cette tendance encore s’accentuer avec des solutions très orientées sur l’engagement collaborateur», explique Philippe Bloquet, fondateur de PeopleSpheres.

«Donc l’enjeu pour les RH est de savoir comment construire leur écosystème, leur SIRH dans cet environnement. Soit elles choisissent un outil complètement intégré issu des big players ou elles utilisent ces outils particulièrement puissants, sophistiqués, extrêmement bien développés, et généralement très ergonomiques. Mais alors se pose un problème particulier: comment organiser tout cela. Comment gérer les 10 ou 12 logiciels que cela implique. PeopleSpheres aide ces entreprises à orchestrer cette complexité technologique», poursuit Philippe Bloquet.

PeopleSpheres revendique un outil 100% agnostique

Même si aujourd’hui les acteurs historiques du marché des suites intégrées proposent des plateformes plus ouvertes, qui permettent d’interconnecter des solutions tierces, pour Philippe Bloquet, le fait que sa plateforme soit 100% agnostique lui confère un avantage que recherchent les entreprises.

La solution a la capacité d’intégrer de nouveaux connecteurs à la demande. A côté de cela, elle met également en place des partenariats «qui permettent d’avoir un niveau d’intimité plus important entre les outils et la plateforme». Elle en compte une quarantaine et en vise une centaine d’ici deux ans.

La startup vise la rentabilité pour 2022

PeopleSpheres revendique actuellement un taux de croissance de près de 100% avec un chiffre d’affaires qui devrait atteindre 5 millions d’euros récurrents cette année. La startup, qui compte une soixantaine de collaborateurs, vise le même taux de croissance pour les deux, trois prochaines années et une rentabilité pour 2022.

Via sa levée de fonds, l’entreprise, qui vient de déplacer son siège social de Paris à Montpellier, compte accélérer son développement en France et enrichir sa plateforme. Elle souhaite également amorcer son arrivée à l’international.

Elle possède actuellement un bureau à New York mais qui sert seulement de base d’observation pour l’instant, elle n’y a pas encore développé d’activité. Cependant, les premiers pays visés n’ont pas encore été décidés et pourraient se trouver en Europe. Un choix sera bientôt effectué. PeopleSpheres prévoit également de recruter une quarantaine de personnes pour assurer son expansion.

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
HR Tech: PeopleSpheres lève 8,5 millions d’euros avec l’international en ligne de mire
Uber
Uber est-il enfin rentable?
Sunday, spin-off de Big Mamma, lève 100 millions de dollars pour sa solution de paiement au restaurant
Tim Cook, quel bilan après 10 ans à la tête d’Apple ?
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jean-Philip Piquemal, co fondateur de Qubit Pharmaceuticals et Directeur du Laboratoire de Chimie Théorique (CNRS)
PropTech : le syndic de copropriété digital Bellman lève 11 millions d’euros auprès de Breega
Live Video Shopping : Comment Veepee|Ad fait du Live Shopping une composante stratégique de son offre pour les marques