Good Morning FrenchWeb

Pourquoi Arkema mise sur l’électronique organique imprimée pour le futur des étiquettes intelligentes

Good Morning FrenchWeb, une émission animée par Joseph Postec et la rédaction de FrenchWeb

Récemment, le groupe de chimie français Arkema a remporté le premier prix de l’Organic Electronics Association du meilleur démonstrateur de projet collaboratif. Avec 10 partenaires, dont le CEA et le CNRS, il a développé une solution qui utilise la technologie de l’électronique organique imprimée pour concevoir des étiquettes intelligentes, capables par exemple de détecter les chocs. A la clé, notamment, des bénéfices écologiques et économiques.

Pour rappel, l’électronique organique imprimée concerne « l’ensemble des technologies qui consistent à développer une technologie complémentaire de l’électronique classique et basée sur des matériaux organiques. Cela à la différence de l’électronique classique qui est basée sur des matériaux semi-conducteurs type silicium. Dans le cas de l’électronique organique imprimée, les devices sont fabriquées par des technologies dérivées des technologies d’impression », résume Fabrice Domingues Dos Santos, CEO de Piezotech, entité du groupe Arkema qui développe des matériaux pour l’électronique organique et imprimée.

« L’électronique classique est très couteuse et précise. En général, les devices sont fabriquées par des technologies où on enlève, par gravure ou par lithographie, les différentes couches. Dans le cas de l’électronique organique, on va prendre des substrats organiques- plastique ou dans notre projet du papier- et puis venir y déposer par des techniques d’impression comme la sérigraphie, l’offset ou encore l’injection, des couches successives avec des dessins pour fabriquer des devices fonctionnels avec des technologie particulières », poursuit ce dernier.

La solution développée ici a aussi recours à des matériaux piézoélectriques, fabriqués à base de polymère et pas de céramique comme cela se fait habituellement. « Il s’agit de matériaux qui génèrent de l’électricité quand si on les déforme, et qui, quand on leur met de l’électricité se déforment », développe Fabrice Domingues Dos Santos.

Deux cas d’usage ont déjà été développés par Arkema: une étiquette intelligente qui comprend un capteur de détection de choc et une étiquette anti-contrefaçon intelligente. Les informations captées par les deux composants peuvent être lues par une application mobile.

Pour notamment en savoir plus sur le fonctionnement, retrouvez l’interview complète de Fabrice Domingues Dos Santos, CEO de Piezotech, entité du groupe Arkema qui développe des matériaux pour l’électronique organique et imprimée.

Vous pouvez écouter l’émission Good Morning sur Apple PodcastSpotifyDeezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire, ou une note sur Apple Podcast. 

Si vous souhaitez participer à l’émission Good Morning FrenchWeb, n’hésitez pas à nous contacter: redaction@decode.media

L’actualité à retenir

Lancée en 2018 pour répondre aux besoins des grands comptes, la solution PaaS développée par PeopleSpheres permet aux entreprises de connecter et synchroniser leurs logiciels SaaS RH. Forte de 260 clients, la startup annonce aujourd’hui une levée de 8,5 millions pour amorcer une nouvelle phase de son développement avec notamment l’international en ligne de mire. PeopleSpheres profite du fait que les entreprises sont à la recherche d’outils de plus en plus pointus pour gérer leur RH. Ce qui implique souvent d’avoir recours à plusieurs solutions qu’il faut ensuite parvenir à interconnecter, comme l’explique Philippe Bloquet, fondateur de PeopleSpheres, dans cet extrait.

Les événements à ne pas manquer :

Organisez votre webinar sur FrenchWeb.fr 

Les offres d’emploi :

 
Nos partenaires emploi: Altaide / Michael Page / Spring

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Pourquoi Arkema mise sur l’électronique organique imprimée pour le futur des étiquettes intelligentes
Comment favoriser la créativité en entreprise?
Tourisme: comment adapter son offre aux télétravailleurs nomades?
Comment penser son commerce physique et en ligne avec le zéro déchet
Comment Respire s’appuie sur sa communauté pour co-créer ses produits
Comment Krys Group a refondu ses sites Internet pour s’adapter aux nouvelles attentes des clients dans l’optique
Pourquoi la génération Z est-elle adepte de la seconde main?