ActualitéMarketing & Communication

[Infographie] 90% des Américains pensent que les internautes partagent trop de contenus sur les médias sociaux

Le portail d’apprentissage sur Internet Education.net a publié une infographie mettant en avant les raisons pour lesquelles les internautes partagent en ligne, ainsi que les dangers qu’ils encourent par la suite.

Celle-ci, reprise par le site Mashable, révèle que 90% des adultes américains pensent que les internautes partagent trop de contenus sur les médias sociaux.

Rien que sur Facebook, 20,4M donnent leur date de naissance complète, 4,8M précisent lorsqu’ils quittent leur domicile, 4,6M donnent des détails sur leur vie sentimentale et 2,6M racontent leurs histoires d’alcool.

Pourtant, 20% d’entre eux ne contrôlent pas la confidentialité de leurs données, 28% ont un profil ouvert au-delà de leur cercle d’amis, et seulement 63% contrôlent la confidentialité de leurs profils et ont mis des « barrières » à leurs contenus privés. Des données qui peuvent se révéler inquiétantes lorsque l’on prend en compte le fait que 78% des cambrioleurs utiliseraient des sites comme Facebook ou Foursquare pour identifier leurs cibles.

Mais alors pourquoi partageons nous autant sur la toile ? Une étude de l’Université d’Harvard  a révélé que le fait de parler de vous fournissait le même type de plaisir que la nourriture et le sexe. Aussi, une étude de l’Université de Pennsylvanie a montré que le partage d’informations personnelles en ligne pouvait être un mécanisme d’adaptation aux autres internautes. Enfin, une autre université de Pennsylvanie a souligné, quant à elle, le fait que les individus dans un état émotionnel accru étaient plus susceptibles de partager avec des personnes en ligne qu’avec leurs proches.

Bouton retour en haut de la page
[Infographie] 90% des Américains pensent que les internautes partagent trop de contenus sur les médias sociaux
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux