ActualitéBusinessTech

Kodak lance sa cryptomonnaie et décolle en bourse

Kodak, qu’on évoquait désormais le plus souvent pour illustrer les déboires de ces entreprises qui ont mal négocié le virage du numérique en début de siècle, chercherait-il à prendre cette fois-ci sans attendre la nouvelle vague technologique du moment ?

Le groupe Kodak a en effet bondi de 117% à la bourse de New-York, après avoir fait cette annonce inattendue : Kodak s’apprête à lancer sa propre cryptomonnaie, ainsi qu’une ICO (Initial Coin Offering) pour la commercialiser. Le titre Eastman Kodak a plus que doublé, à 6,80 dollars le 09 janvier à la clôture.

La blockchain et une monnaie pour gérer les droits d’auteurs

Le projet, que cherche à développer Kodak en partenariat avec Wenn Digital, compte utiliser la blockchain pour construire une plateforme de gestion de droits d’auteurs : «Grâce à l’utilisation de la technologie de la chaîne de blocs, la plateforme KodakOne va créer un registre de droits de propriétés numériques et cryptés permettant aux photographes d’enregistrer leur production, nouvelle et ancienne, qu’ils pourront ensuite proposer sous licence » selon le communiqué de Kodak. Quant à la monnaie de Kodak, appelée le Kodak Coin, elle fonctionnera comme un moyen d’échange sur la plateforme Kodak One.

L’entreprise promet aussi de scanner le web afin d’identifier les photos enregistrées sur la plateforme et utilisées sans autorisation.

Kodak proposera sa monnaie à la vente lors de son ICO à partir du 31 janvier.

A l’occasion du CES, Kodak a d’ailleurs présenté une unité de minage aux couleurs de la société.

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer Decode MediaPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Kodak lance sa cryptomonnaie et décolle en bourse
[Webinar] Summer Camp New Retail: Préparez votre rentrée
Après l’échec de Mixer (Microsoft), le célèbre joueur Ninja fait son retour sur YouTube
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Un robot anti-coronavirus inventé par deux entreprises françaises, Octopus Robots et Fybots
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Copy link