ActualitéCrowdfunding

Le Royaume-Uni représente les trois-quarts du marché européen du crowdfunding

LE CHIFFRE – Le marché du financement participatif représente 2,3 milliard d’euros au Royaume-Uni (1,6 milliard de livres), soit les trois quarts du marché européen d’après une étude* réalisée ces derniers mois par le Centre pour le financement alternatif de l’Université de Cambridge et le cabinet EY. En comparaison, seuls 154 millions d’euros ont été collectés en France et 140 millions en Allemagne.

Les résultats de cette étude lancée en novembre dernier viennent d’être publiés: on apprend ainsi que la partie prêt s’est fortement développée. Elle représenterait ainsi 1,7 milliard d’euros outre-Manche, soit vingt fois plus qu’en France. D’après une autre étude, celle de l’association Financement Participatif France réalisé par Compinnov publiée la semaine dernière, les prêts ont atteint les 88,4 millions d’euros en France, loin devant les dons avec contreparties. Un chiffre qui dénote de l’avance du Royaume-Uni sur les autres pays européens.

Globalement sur le Vieux continent, l’activité prêt a crû de 88% sur un an. Un fort bond de la finance participative particulièrement visible sur ce graphique issu de l’étude réalisée:

crowdfunding-europe-2014-EY-univ-Cambridge

Pour 2015, les auteurs de l’étude prévoient que le crowdfunding va continuer à se développer de plus en plus et croître de 133% pour atteindre les 7 milliards d’euros dont 1,3 milliard au Royaume-Uni.

* Cette étude a été réalisée auprès de 14 associations du secteur et 255 plates-formes en Europe.

Lire aussi:

>> Crowdfunding : « il faut ajouter l’open data pour booster le secteur »

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Bouton retour en haut de la page
Le Royaume-Uni représente les trois-quarts du marché européen du crowdfunding
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs