AcquisitionActualitéBusinessEuropeInvestissementsTech

L’app de rencontres Once rachetée par Dating Group

Interview de Clémentine Lalande, CEO de Once

L’amour se cache-t-il dans les algorithmes ? Peut-être pas mais ces derniers sont devenus incontournables ces dernières années pour nous aider à trouver la tant convoitée âme sœur. Il faut dire que l’arrivée d’une flopée d’applications de rencontres a complètement bouleversé les codes de la séduction, Tinder en tête mais pas seulement. Et le phénomène n’est pas près de s’arrêter alors que les sociologues estiment que presque 80% des couples vont se rencontrer sur des applications de rencontres d’ici 2040.

Parmi les applications qui ont vu le jour ces dernières années pour aider des millions de personnes à trouver l’amour, Once a opté pour une approche basée sur le «slow dating». A l’inverse d’une application comme Tinder qui a popularisé le «swipe», un concept qui consiste à faire défiler horizontalement des profils, l’application lancée en 2015 par des Français à Londres veut laisser aux utilisateurs la possibilité de prendre leur temps en leur proposant une seule rencontre par jour. Celle-ci est sélectionnée par Once via de l’intelligence artificielle et des algorithmes de matching qui se nourrissent des données issues du profil de chaque utilisateur, des préférences de rencontres, ou encore de l’historique et de l’activité des utilisateurs.

L’application est basée sur un modèle freemium. Si l’accès à un profil quotidien et l’envoi d’un premier message pour faire plus ample connaissance avec la personne sont gratuits, il faut cependant payer pour bénéficier de fonctionnalités supplémentaires. Les options payantes permettent à l’utilisateur de choisir sa rencontre du lendemain sans que cette dernière ne le sache, de savoir si votre premier message à une rencontre a été lu ou encore d’avoir une nouvelle rencontre immédiatement avec une personne en ligne, sans attendre le lendemain. A ce jour, l’application revendique 10 millions d’utilisateurs à travers l’Europe de l’Ouest.

Once valorisé à 18 millions de dollars

Aujourd’hui, Once entame un nouveau chapitre de son histoire avec le rachat de l’application de «slow dating» par Dating Group, l’un des poids lourds du secteur avec plus de 73 millions d’utilisateurs utilisant des applications comme Dating.com, DateMyAge, Cherish, ChinaLove ou encore Tubit. L’opération valorise l’entreprise à 18 millions millions de dollars. «Dans un marché aussi concentré et concurrentiel, notamment avec l’arrivée de Facebook Dating, avoir un partenaire d’envergure va nous permettre d’augmenter notre portée et d’accélérer notre expansion géographique», indique Clémentine Lalande, CEO de Once.

Écoutez notre échange avec Clémentine Lalande, CEO de Once, pour comprendre les enjeux et les ambitions derrière cette opération :

Co-CEO de Once entre 2017 et 2018, la dirigeante connaît bien le marché puisqu’elle a également lancé Pickable, une application de rencontres féministe sur laquelle seuls les hommes doivent créer un profil. En seulement six mois, cette dernière a séduit près d’un million utilisateurs, ce qui a attiré l’attention de Once, qui a fini par racheté l’application au printemps 2019. De retour chez Once, Clémentine Lalande a pris les commandes de la société à l’été 2019 et veut prouver qu’il existe une alternative durable aux applications de rencontres addictives basées sur le «swipe». «Il y a un effet Netflix du dating. Plus on a de choix, moins on passe du temps à faire l’analyse et à prendre une décision sur un potentiel profil. Finalement, pourquoi s’embêter puisqu’il y en a plein d’autres ?», explique-t-elle.

Désormais dans le giron de Dating Group, qui évolue dans un secteur ultra-concurrentiel dominé par le géant Match Group (Tinder, Meetic, Hinge, OkCupid…), Once entend exporter son application de «slow dating» sur de nouveaux marchés. Le potentiel est d’autant plus grand que des millions d’utilisateurs à travers le monde sont frustrés de leur expérience sur les applications de rencontres en raison de comportements agressifs ou dérangeants (dickpics, insultes…) et de l’effet zapping propice au FOMO (Fear Of a Better Option), la peur de rater la meilleure option. Avec un nombre quasiment illimité de profils et d’applications, l’utilisateur a en effet toujours l’espoir de trouver mieux en swipant davantage. 

Bouton retour en haut de la page
L’app de rencontres Once rachetée par Dating Group
Jeux vidéo: tout comprendre sur l’esport, un loisir devenu une industrie de plusieurs millions de dollars
Streaming: Amazon pourrait racheter le studio MGM (James Bond) pour 9 milliards de dollars
Baidu
Baidu: porté par l’IA, le géant chinois de l’Internet réalise un bénéfice de 3,2 milliards d’euros
[Webinar] Marketplace: le modèle performant pour une stratégie eProcurement réussie
Retail : la startup française Alkemics rachetée par le groupe américain Salsify
De Volkswagen à Tesla, où en sont les camping-cars électriques?