Actualité

Malgré le départ de Jack Ma, Alibaba affiche de solides performances

AFP

Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba a affiché jeudi un bond de 58% de son bénéfice net sur un an au troisième trimestre de son exercice décalé, le premier sans son emblématique fondateur Jack Ma qui a tiré sa révérence en septembre. Sur la période allant d’octobre à décembre 2019, le bénéfice net s’élève à 7,5 milliards de dollars, tandis que le chiffre d’affaires atteint 23,2 milliards de dollars (+38% sur un an). « Alibaba a connu une croissance robuste sur le trimestre écoulé », se félicite Daniel Zhang, le patron du groupe, cité dans un communiqué. Les performances sont en effet positives, que ce soit en Chine ou à l’international.

Dans son marché national, Alibaba enregistre une hausse de sa clientèle avec 711 millions de clients (+2,6%). Une illustration de ces chiffres étourdissants: le 11 novembre, un milliard de dollars ont été dépensés en… 68 secondes sur le site à l’occasion de soldes. A l’étranger, le groupe se réjouit notamment des résultats de sa plateforme d’e-commerce Lazada présente en Asie du Sud-Est, qui affiche une croissance proche de 100%. La plateforme de livraison de repas d’Alibaba, Ele.me, est, elle aussi, en forte croissance au troisième trimestre, avec un chiffre d’affaires qui dépasse le milliard de dollars (1,09), en hausse de 47% sur un an.

« Combat contre l’épidémie »

Même constat pour l’activité d’informatique dématérialisée (« cloud ») avec une activité qui bondit de 62% à 1,54 milliard de dollars. En pleine épidémie d’un coronavirus qui a fait plus de 1 300 morts en Chine et qui affecte sérieusement la deuxième économie de la planète, Alibaba se veut rassurant. « Nous avons mobilisé nos puissantes forces commerciales et technologiques pour soutenir pleinement le combat contre l’épidémie, s’assurer de fournir les produits du quotidien et nous avons mis en place des mesures de compensation pour nos détaillants », explique Daniel Zhang.

Ce dernier a remplacé Jack Ma, l’exubérant fondateur de cette société créée en 1999 et qui est l’une des personnalités les plus riches de Chine avec une fortune estimée à 41 milliards de dollars. Il avait décidé en septembre de quitter ses fonctions faisant part de son envie de se consacrer à des projets philanthropiques comme l’éducation. Le trimestre a été riche en actualités pour Alibaba qui a par ailleurs fait son entrée en Bourse à Hong Kong en novembre et dont le cours a pris environ 10% depuis.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Malgré le départ de Jack Ma, Alibaba affiche de solides performances
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?