Good Morning FrenchWeb

ManoMano a multiplié ses ventes par 4 pendant le confinement

[GOOD MORNING Frenchweb] Une émission animée par Joseph Postec et la rédaction de FrenchWeb

Pendant le confinement, nombreux ont été les Français et les Européens à se tourner vers le bricolage et le jardinage pour tuer le temps. Face à la fermeture des magasins d’enseignes comme Leroy Merlin et Castorama, l’e-commerce est apparu comme la principale alternative.

Dans ce contexte, ManoMano est l’un des grands gagnants de la crise du coronavirus. Si la continuité de l’activité logistique dans cette période particulière a représenté un défi conséquent, la marketplace de bricolage et de jardinage a vu ses ventes s’envoler dans le même temps. Philippe de Chanville, co-fondateur et CEO de ManoMano, revient sur la croissance de l’entreprise ces derniers mois et aborde ses ambitions pour l’année 2021 dans les six pays où elle opère (France, Belgique, Espagne, Italie, Allemagne et Royaume-Uni).

Extrait du troisième épisode de L’Audace, dans lequel nous réalisons un focus sur la thématique du financement. En effet, les profils atypiques rencontrent encore plus de difficultés à lever des fonds. Episode à retrouver ici.

Imène Maharzi, business angel, et fondatrice de Own Your Cash, une entreprise pour former les business angel à ouvrir le portefeuille d’investissement au profils de tous horizons, nous donne les clefs pour rentrer en contact avec des porteurs de projets atypique, les écouter et analyser leur projet sans préjugés et surtout démontrer que la différence est une source rentable d’innovation. Nous avons également rencontré Thomas Lafosse. De danseur professionnel à fondateur de l’incubateur Machinarium à La roche sur Son, il nous raconte son parcours mais surtout les problématiques qu’il a rencontré pour lever des fonds et comment il les a réussis à les dépasser.

Spendesk collecte 15 millions d’euros de plus auprès de Eight Roads Ventures.  Cette opération est une extension de la série B de la FinTech française, qui développe une solution SaaS de gestion des dépenses professionnelles. La société avait déjà levé 35 millions d’euros en septembre 2019 pour s’étendre à l’international.

Depuis ce tour de table, Spendesk a ainsi ouvert des bureaux à Berlin, Londres et San Francisco. Avec ce nouveau financement, la société entend poursuivre sur sa lancée dans les prochains mois. Rodolphe Ardant, co-fondateur et CEO de Spendesk, expose les enjeux derrière cette opération et raconte comment son entreprise fait face à la crise du coronavirus.

Vous pouvez écouter l’émission Good Morning sur Apple PodcastSpotifyDeezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, ou une note sur Apple Podcast. 

Si vous souhaitez participer à l’émission Good Morning FrenchWeb, n’hésitez pas à contacter: redaction@decode.media

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
ManoMano a multiplié ses ventes par 4 pendant le confinement
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?
Comment la signature électronique accélère la dématérialisation des actes immobiliers
Pourquoi le coliving séduit-il de plus en plus de Millennials ?
Le numérique, brique du succès de la transformation énergétique dans l’immobilier
Annonces immobilières: face à SeLoger et LeBonCoin, comment Figaro Classifieds trouve sa place
L’immobilier est loin d’avoir fait sa révolution digitale