ActualitéAmérique du nordBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsMarketing & Communication

Marketing : pourquoi Sendinblue mise sur l’Amérique du Nord

Interview de Armand Thiberge, fondateur et CEO de Sendinblue

Les tours de table d’envergure se multiplient dans la French Tech en cette rentrée 2020-2021. Après Mirakl qui a frappé très fort avec une levée de fonds de 255 millions d’euros, un montant record pour une start-up française, Sendinblue annonce aujourd’hui un tour de table de 140 millions d’euros auprès de Bridgepoint Development Capital, Bpifrance et Partech. Spécialisée dans le marketing numérique à destination des TPE et PME, la société veut gagner du terrain à l’international avec ce nouveau financement qui intervient trois ans après une levée de fonds de 30 millions d’euros.

Lancée en 2012 par Armand Thiberge, l’entreprise française, initialement axée sur l’e-mail marketing, a depuis élargi sa palette de services marketing alimentant sa solution CRM tout-en-un (e-mail, SMS, marketing automation, gestion des ventes, chat…) pour accompagner les TPE et les PME dans leur transformation numérique. A ce jour, Sendinblue, qui compte 400 collaborateurs, revendique plus de 180 000 clients dans plus de 160 pays, soit 100 000 de plus qu’il y a 18 mois.

L’Amérique du Nord, nouvelle priorité après la conquête de l’Europe

Pour accélérer son développement à l’international, la start-up parisienne a mis la main en janvier 2019 sur son concurrent allemand Newsletter2go. Une opération qui lui a permis de récupérer 16 000 clients supplémentaires et de gagner du terrain en Allemagne, l’un des principaux marchés en Europe avec la France et le Royaume-Uni. Mais l’entreprise française n’entend pas se limiter à l’Europe et c’est pour cela qu’elle dispose de bureaux à Berlin, New Delhi, Seattle et Toronto, de manière à toucher les plus de 50 millions de PME qui existent à travers le monde. Objectif affiché par l’entreprise tricolore : atteindre 200 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2025.

Si Sendinblue réalise aujourd’hui 70% de ses 50 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’international, elle veut cependant renforcer sa couverture en Amérique du Nord, qui est maintenant son premier marché devant la France et le Royaume-Uni. Preuve des ambitions de la société outre-Atlantique, elle vient tout juste d’ouvrir un nouveau bureau à Toronto, au Canada. Armand Thiberge, fondateur et CEO de Sendinblue, nous explique pourquoi le marché nord-américain est si important à ses yeux.

Lire aussi : Le plan de Sendinblue pour accélérer la digitalisation des PME

Bouton retour en haut de la page
Marketing : pourquoi Sendinblue mise sur l’Amérique du Nord
Cantine collaborative: la startup française Avekapeti lève 2 millions d’euros auprès d’Inter Invest
Cajoo
Carrefour s’allie à Uber Eats et Cajoo pour se lancer dans le quick commerce
Le fonds White Star Capital lève 500 millions de dollars pour se renforcer en France
BioTech : DNA Script lève 142 millions d’euros de plus pour son imprimante à ADN
Trottinettes électriques: la startup allemande Tier voit sa valorisation s’envoler à 2 milliards de dollars
Industrie: la France mise 800 millions d’euros dans la robotique pour numériser les usines