ActualitéBusiness

[Exclu] Ykone s’offre le magazine de mode communautaire Hypeed

Ykone, spécialiste de la mode sur le web social, vient d’annoncer le rachat du magazine en ligne de mode communautaire Hypeed.

Grâce à cette acquisition, Ykone vise à enrichir son réseau de milliers de blogs de mode mais également à internationaliser davantage son audience. Le site Hypeed s’appuie en effet sur le style de nombreuses fashionistas présent(e)s dans plus de 35 pays pour mettre à jour un magazine de mode en temps réel.

De son côté, Hypeed compte sur cette opération pour se rapprocher davantage des marques montantes du secteur, à l’image de sa collaboration avec Uniqlo. Le co-fondateur d’Hypeed, Nicolas Metzke, souhaite ainsi que ce rachat soit l’occasion pour Hypeed de faire des propositions plus globales aux marques de mode.

Fondée en 2009 par Olivier Billon et Mathieu Lebreton, Ykone est une entreprise de mode sociale en ligne. Le groupe,  qui comprend Ykone.com, Materialiste.com et maintenant Hypeed.com, revendique plus d’1M de visiteurs par mois ainsi que 100 000 membres actifs. Basée à Paris, Ykone emploie 13 personnes et est également la société organisatrice du Flow. 

L’an dernier, FrenchWeb rencontrait Nicolas Metzke, co-fondateur d’Hypeed : 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Bonne initiative, par contre Hypeed c’est amusant comme nom : il faut le prononcer  » I pee’d  » ?

Bouton retour en haut de la page
[Exclu] Ykone s’offre le magazine de mode communautaire Hypeed
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD