Data RoomTech

[Parrot] Henri Seydoux : « L’Internet des objets, je dis non !!! »

Créé en 1994, la société française Parrot a beaucoup fait parler d’elle depuis 2 ans avec son fameux AR.Drone, objet incontournable des soirées geek et conférences. Au-delà de ce phénomène, Parrot emploie près de 700 personnes pour produire une gamme de périphériques connectés aux mobiles, le plus souvent en Bluetooth : kit main-libres, autoradio, enceintes, casque audio… Parrot est en plein lancement de son casque Zik pendant que se déroule cette édition de LeWeb.

Le fantasque fondateur et CEO de Parrot, Henri Seydoux, improvise sur son « refus » de l’Internet des objets et présente Zik.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

3 commentaires

  1. Excellent. Bien vu la nuance « des objets pour l’internet » et l’inventivité de Henri Seydoux. Le Zik à la classe et l’innovation des objets de Parrot… On en veux pleins des comme cela… des entrepreneurs français. Merci.

[Parrot] Henri Seydoux : « L’Internet des objets, je dis non !!! »
Développement web: SensioLabs, le Français à l’origine de Symfony, le framework téléchargé 3 milliards de fois
[DECODE Talent] De journaliste à directrice marketing de Microsoft US, le parcours de la Française Valérie Beaulieu
VTC: Grab lève 856 millions de dollars pour se développer dans les services financiers
Expedia taille dans ses effectifs et veut simplifier sa stratégie
Quelles sont les ambitions du nouveau fonds de 190 millions d’euros lancé par Speedinvest ?
L’un des plus puissants antibiotiques au monde vient d’être découvert grâce à l’IA
Copy link