Data RoomTech

[Parrot] Henri Seydoux : « L’Internet des objets, je dis non !!! »

Créé en 1994, la société française Parrot a beaucoup fait parler d’elle depuis 2 ans avec son fameux AR.Drone, objet incontournable des soirées geek et conférences. Au-delà de ce phénomène, Parrot emploie près de 700 personnes pour produire une gamme de périphériques connectés aux mobiles, le plus souvent en Bluetooth : kit main-libres, autoradio, enceintes, casque audio… Parrot est en plein lancement de son casque Zik pendant que se déroule cette édition de LeWeb.

Le fantasque fondateur et CEO de Parrot, Henri Seydoux, improvise sur son « refus » de l’Internet des objets et présente Zik.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. Excellent. Bien vu la nuance « des objets pour l’internet » et l’inventivité de Henri Seydoux. Le Zik à la classe et l’innovation des objets de Parrot… On en veux pleins des comme cela… des entrepreneurs français. Merci.

Bouton retour en haut de la page
[Parrot] Henri Seydoux : « L’Internet des objets, je dis non !!! »
Grâce au cloud, Microsoft surpasse les attentes du marché
Puces informatiques: dans un secteur en ébullition, AMD acquiert Xilinx pour 35 milliards de dollars
Quelle est cette startup que s’arrachent les investisseurs français?
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
[Livre Blanc] Oui.sncf, mabanque.bnpparibas… la nouvelle tendance des extensions internet personnalisées