Data RoomTech

[Parrot] Henri Seydoux : « L’Internet des objets, je dis non !!! »

Créé en 1994, la société française Parrot a beaucoup fait parler d’elle depuis 2 ans avec son fameux AR.Drone, objet incontournable des soirées geek et conférences. Au-delà de ce phénomène, Parrot emploie près de 700 personnes pour produire une gamme de périphériques connectés aux mobiles, le plus souvent en Bluetooth : kit main-libres, autoradio, enceintes, casque audio… Parrot est en plein lancement de son casque Zik pendant que se déroule cette édition de LeWeb.

Le fantasque fondateur et CEO de Parrot, Henri Seydoux, improvise sur son « refus » de l’Internet des objets et présente Zik.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

3 commentaires

  1. Excellent. Bien vu la nuance « des objets pour l’internet » et l’inventivité de Henri Seydoux. Le Zik à la classe et l’innovation des objets de Parrot… On en veux pleins des comme cela… des entrepreneurs français. Merci.

[Parrot] Henri Seydoux : « L’Internet des objets, je dis non !!! »
La startup Algolia lève 110 millions de dollars pour son moteur de recherche dédié aux entreprises
Face à Facebook, la Chine va lancer sa propre monnaie virtuelle
[DECODE] Pourquoi Uber a licencié plus de 1 000 collaborateurs en 2019
[FW 500] Comment SeLoger construit sa galaxie de sites pour occuper l’ensemble du marché immobilier
La méthode de la startup Moonshot CVE pour lutter contre l’extrémisme en ligne
Les fondateurs d’Internet n’avaient « pas vu venir » les réseaux sociaux
Copy link