ActualitéBusinessFrenchTechHR TechParis

Réseau social d’entreprise: comment le Français Talkspirit se démarque des mastodontes du marché

[DECODE BUSINESS] Interview de Philippe Pinault, fondateur de Talkspirit

Lancé en 2008 par le multi-entrepreneur Philippe Pinault, Talkspirit est un pionnier en matière d’outils collaboratifs pour les entreprises. Depuis, le marché s’est densifié avec des acteurs de poids comme Slack, Workplace by Facebook ou encore Microsoft. Mais le Français qui compte plus de 500 clients dans l’hexagone et dont le logiciel est traduit dans 8 langues poursuit son expansion avec une vision bien particulière: réunir toutes les fonctionnalités qui servent à mieux collaborer au même endroit et faire de son outil un élément qui permet de décloisonner l’entreprise.

Listen to « Réseau social d’entreprise: comment le Français Talkspirit se démarque des mastodontes du marché » on Spreaker.

«Notre principale différence réside dans cette capacité d’amener sur une même plateforme les fonctions essentielles qui font le travail au quotidien pour une équipe. C’est notre réponse à des outils qui aujourd’hui sont assez souvent déconnectés les uns des autres», explique Philippe Pinault. «Ces outils peuvent être très bons, Slack est premier de sa classe dans tout un ensemble d’usages mais ça reste un chat. Il ne couvre pas les autres besoins, par exemple le partage de documents, la gestion d’événements… Il nécessite d’autres outils qui viennent en complément. Ce n’est pas ce que recherche certaines organisations». Sur la plateforme proposée par Talkspirit, on peut retrouver un fil d’actualité, un chat, partager du contenu dans des groupes ouverts ou fermés, avoir accès à de la visio-conférence, faire de la gestion documentaire ou d’événements.

Autre spécifié de Talkspirit: contribuer à faire tomber les murs de l’entreprise, que ce soit à destination de l’extérieur en ouvrant le réseau social à l’écosystème de la société, par exemple en permettant aux fournisseurs ou aux freelances d’y accéder- ou en interne, en s’ouvrant réellement à tous les salariés. Pour cela, Talkspirit a évité les travers qu’ont certains outils en n’exigeant pas que les utilisateurs aient forcément une adresse e-mail avec le même nom de domaine. Ces derniers ont même la possibilité d’y avoir accès sans adresse du tout. Ce qui peut être utile dans certains secteurs d’activité où tous les salariés ne possèdent pas une adresse e-mail d’entreprise.

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Le collectif Learning Sphere regroupe des consultants indépendants oeuvrant dans le domaine de la formation digitale.
    A l’arrêt du réseau social Google+, nous avons migré sur TalkSpirit et cela correspond tout à fait à nos besoins : tchat, publications, salons par groupe, ouverture aux membres en cours d’adhésion ou aux partenaires des membres, visioconférence, … Et tout cela sur une application mobile qui fluidifie grandement les interactions entre nous.
    Nous recommandons !

    Isabelle Le Vern
    http://isabelle-levern.fr/
    pour Learning Sphere
    http://learning-sphere.com/fr/

Réseau social d’entreprise: comment le Français Talkspirit se démarque des mastodontes du marché
[DECODE Quantum] A la rencontre de Théau Peronnin et Raphaël Lescanne (Alice&Bob)
Pourquoi la Banque centrale du Brésil bloque le projet de paiement via WhatsApp
[DECODE Market] connaissez vous l’histoire du NASDAQ?
Télécoms: T-Mobile US fixe le prix de vente de ses actions transférées de SoftBank
Instagram
Face à TikTok, Instagram va tester sa fonctionnalité Reels en France et en Allemagne
Storelift lève 5 millions d’euros pour déployer ses magasins de proximité connectés
Copy link