FinTechHR TechLes levées de fonds

[Serie D] Spendesk, 2nd licorne pour eFounders le startup studio de Thibaud Elziere et Quentin Nickmans

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

La startup française Spendesk, qui propose aux entreprises une solution de gestion des dépenses professionnelles pour les petites entreprises vient de réaliser une nouvelle levée de fonds de 100 millions d’euros, 6 mois après sa précédente levée également du montant de 100 millions d’euros.

Tiger Global rejoint le pool d’investisseurs de la startup aux coté d’un autre fonds d’investissement américain General Atlantic, et des actionnaires historiques

Spendesk a été créé en 2016 par Jordane GiulyGuilhem Bellion et Rodolphe Ardant, au sein du start-up studio franco-belge eFounders, dirigé par Thibaud Elzière et Quentin Nickmans pour fabriquer en 18 mois les futurs champions de la Tech française et européenne. eFounders compte désormais 2 licornes à son actif avec Aircall et Spendesk,

Le logiciel de spendesk permet aux petites entreprises et PME de 30 à 1 000 salariés de gérer tout le cycle des dépenses professionnelles, de leur autorisation jusqu’à leur paiement par l’émission d’une carte de crédit virtuelle ou un remboursement.

En se substituant à des processus traditionnels « très centrés sur le papier », il redonne « de l’agilité opérationnelle » aux collaborateurs, a indiqué à l’AFP le co-fondateur et directeur général Rodophe Ardant. Spendesk indique avoir doublé son chiffre d’affaires tous les ans depuis le début, y compris en 2020 malgré la pandémie, tout en se refusant à donner toute indication sur le montant de celui-ci.

Selon nos informations, Spendesk a enregistré 18,1 millions de pertes en 2020 pour un chiffre d’affaires de 8,2 millions d’euros.

À la conquête de l’Europe

Alors que beaucoup de jeunes entreprises Tech visent une expansion rapide de leur couverture géographique, Spendesk va se concentrer d’abord sur la poursuite de la conquête des trois grands marchés européens sur lesquels elle est déjà présente, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, et dont le potentiel est encore loin d’être épuisé, a indiqué Rodolphe Ardant. « Nous pourrions nous étendre, mais nous voulons dominer notre marché auparavant », explique-t-il. « Les autres marchés européens sont plutôt à horizon 18 mois », a-t-il poursuivi, en précisant qu’une équipe de Spendesk se trouvait aussi aux États-Unis, en position d’éclaireur, et que la société « regarde aussi » l’Amérique latine et l’Asie.

Le dirigeant estime qu’il est encore « un peu tôt » pour parler d’une entrée en Bourse, et « qu’on y verra plus clair dans deux ou trois ans ». Mais à terme, il n’est pas interdit de rêver à une valorisation de « plusieurs dizaines de milliards de dollars », dit-il. « Nous sommes dans cette cohorte d’entreprises Tech françaises qui peuvent avoir des ambitions globales, et aller rivaliser avec les entreprises américaines et asiatiques », affirme-t-il.

Suivez moi
Bouton retour en haut de la page
Rodolphe Ardant
[Serie D] Spendesk, 2nd licorne pour eFounders le startup studio de Thibaud Elziere et Quentin Nickmans
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
[Seed] Rodeeo lève 400 000 euros pour son app de location de véhicules
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
La FinTech britannique Checkout rachète le Français Ubble
[Série A] Staffing : Whoz lève 25 millions d’euros auprès de PSG Equity
HR Path lève 225 millions d’euros, dont la moitié en fonds propres
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media