ActualitéBusinessEuropeIndustrieInvestissementsLes levées de fonds

Transition énergétique: la start-up Métron lève 20 millions d’euros en deux temps

AFP

La start-up française Métron a annoncé jeudi qu’elle venait de lever plus de 20 millions d’euros en deux fois en moins d’un an pour financer le développement à l’international de ses solutions d’optimisation des dépenses énergétiques pour industriels. Les 10 millions d’euros de la dernière levée de fonds seront apportés par les sociétés japonaise NTT Docomo Ventures et allemande StatKraft Ventures, ainsi que les investisseurs historiques de Métron, BNP Paribas et Breed Reply, précise un communiqué.

« Le profil de notre actionnariat reflète parfaitement notre stratégie: fournir aux industriels une plateforme pour qu’ils deviennent acteurs de leur transition énergétique, en toute indépendance, comme Danone est en train de le faire avec nous », se félicite le cofondateur Vincent Sciandra.

Partenariat avec Dalkia, filiale d’EDF

Créé en 2013, Métron avait annoncé en octobre dernier une première levée de fonds d’un montant équivalent. Depuis, la société a accéléré son expansion internationale et opère aujourd’hui dans une douzaine de pays en Europe, Amérique Latine, Moyen-Orient et Asie. La start-up a également annoncé la conclusion d’un partenariat avec Dalkia, filiale d’EDF dédiée aux services énergétiques et réseaux de chaleur, afin de développer ses ventes en France.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Métron
Transition énergétique: la start-up Métron lève 20 millions d’euros en deux temps
Pourquoi Facebook mise sur l’Europe pour construire le métaverse?
L’IAD Studio, nouveau moteur d’innovation du réseau immobilier IAD
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone