Data RoomTech

Twitter lance le Follower Dashboard pour séduire et recruter les annonceurs

Lors de Ad Age Digital Conference de  New York hier, Twitter a levé le voile sur son nouvel outil d’analyse pour les marketers. Le follower dashboard permet aux marques de qualifier leurs followers: sexe, âge, localisation, centres d’intérêts, niveau d’engagement sur le réseau social… En résumé, Twitter exploite les informations disponibles dans les bios et les goûts révélés par les listes suivies par exemple. Chaque tweet envoyé par une marque fait l’objet d’une analyse de performance en termes de retweets, mentions, nouveaux followers ou unfollows.

Parallèlement, une nouvelle fonctionnalité de tweets géolocalisés offre la possibilité aux annonceurs de cibler géographiquement leurs campagnes. Ils peuvent s’adresser, autour d’une thématique définie, à une cible précise dans un lieu donné. Avec le follower dashboard, un nouveau champ d’action s’ouvre pour le marketing sur le site de micro-blogging et propulse Twitter à un niveau de précision des actions marketing et de calcul de ROI plus proche de celui de Google ou Facebook. La publicité locale entre donc dans l’écosystème de Twitter. McDonald’s Canada teste déjà la plateforme.

Twitter a aujourd’hui 600 annonceurs réguliers et espèrent ainsi multiplier ce nombre par 100. Pour rappel, selon eMarketer, les revenus publicitaires de Facebook ont atteint 1.86 milliard de dollars en 2010 à l’échelle mondiale alors que ceux de Twitter ont été estimés à 45 M$ seulement. Le geo-targeting des tweets est possible dans plus de 100 pays.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Twitter lance le Follower Dashboard pour séduire et recruter les annonceurs
Boosté par les GAFAM, le fleuron français des câbles sous-marins ASN espère doubler ses revenus
Royaume-Uni: l’App Store d’Apple sous la menace d’une plainte au nom de 19,6 millions de clients
Cyberattaque d’oléoducs américains: Joe Biden accuse un groupe « basé en Russie »
Cloud: Accenture en passe d’acquérir le Français Linkbynet
[FW Market] Alibaba, l’histoire d’un mastodonte chinois devenu trop puissant pour Pékin
[Livre Blanc] Rapport sur la croissance des applications mobiles 2021