ActualitéAmérique du nordAsieAsieEtudesEuropeHealthcareObjets connectésTechTransport

Ce que les jeunes attendent de la technologie d’ici 2025

61% des jeunes de 18 à 30 s'attendent à avoir un accès haut-débit à Internet où qu'ils soient en 2025, et 68,8% imaginent déverrouiller leur mobile grâce à un lecteur d'empreinte digitale. C'est ce qu'on apprend de l'étude Connected Living 2025 réalisée par Gemalto publiée le 9 mars dernier.

Pour les besoins de l'étude, un questionnaire a été envoyé à des jeunes de 18 à 30, vivant dans différents pays (au Brésil, en Chine, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis). 

Deuxième constat de l'étude, si 50% des jeunes s'attendent à pouvoir payer simplement grâce à leur mobile d'ici 2025, de fortes disparités existent entre les pays. 68% des Brésiliens et des Chinois sont optimistes concernant le développement du paiement mobile; seuls 19% des Français s'attendent à ce type de service. 

Plus surprenant, un répondant sur trois, tous pays confondus, imagine que son mobile sera équipé d’un scanner d’ADN d'ici dix ans. 

Pour 50% des jeunes, le NFC remplacera les tickets dans les transports en commun

En matière de transports, 62,6% des jeunes interrogés imaginent utiliser des voitures sans chauffeur, et 61,9% d'entre eux s'attendent à avoir un véhicule équipé d’un système de navigation 3D. 59,1% pensent même pouvoir s'identifier dans leur voiture grâce à leur ADN. 

Concernant les transports en commun, plus de la moitié des répondants pensent que la technologie NFC remplacera les tickets papier. 69,3% s’attendent à avoir un accès continu à Internet, y compris dans les tunnels.

Là encore, les jeunes interrogés n'ont pas tous le même niveau d'attente suivant leur pays d'origine. 41% des Français imaginent pouvoir s’identifier dans leur voiture (contre 73% des Brésiliens ou des Chinois), ou bien utiliser la technologie NFC dans les transports en commun (contre 69% des Chinois et 53% des Anglais). Les jeunes chinois sont même 42% à imaginer pouvoir faire une sieste dans leur voiture en 2025. 

Une santé hyper-connectée au Brésil et en Chine

Au-delà du secteur des transports, la santé devrait elle aussi être particulièrement impactée par la technologie.

63% des répondants imaginent qu'en 2025, ils pourront avoir une représentation 3D de leur coeur grâce à des trackers. 59,3% d'entre eux s’attendent à pouvoir suivre l’évolution de leur pression sanguine en temps réel, et 50,8% s’imaginent pouvoir faire la même chose pour suivre la quantité de graisses qu’ils ingèrent.

Là encore, l’analyse des données par pays fait ressortir de grosses disparités, et les jeunes Français semblent être les moins imaginatifs: moins de la moitié des répondants s'attendent à des évolutions technologiques dans le domaine de la santé. 78% des Brésiliens et 63% des Anglais imaginent des avancées dans le domaine du suivi cardiaque (contre 48% des Français). 65% des Brésiliens et 60% des Chinois imaginent pouvoir suivre leurs capacités respiratoires. 

Pour un tiers des jeunes, la monnaie physique aura disparu en 2025

Dans la vie quotidienne aussi, la technologie devrait amener de gros changements d'ici 2025. Les répondants sont 61,2% à penser qu’un assistant personnel (comme Siri par exemple) leur permettra de mieux organiser leur temps. Ils sont 41,2% à imaginer qu'il leur donnera des conseils professionnels. 70% des Brésiliens interrogés s’attendent même à avoir une réponse instantanée à n’importe quelle question (contre moins de 50% des Français ou des Allemands).

C'est en matière de paiement mobile que les résultats de l'étude sont les plus surprenants. Un tiers des répondants imagine que la monnaie virtuelle aura totalement remplacé les pièces et les billets d'ici dix ans. C’est en Chine que les jeunes en sont le plus convaincus (48% d’entre eux), contre 35% des Américains et 20% des Français. 

On notera également que 69,3% des répondants, tous pays confondus, s’imaginent que leur carte de crédit permettra d’éviter les fraudes grâce à un système de sécurité plus dynamique. 

58% des jeunes imaginent utiliser leur smartphone au travail dans 10 ans

Dernier domaine couvert par le champ de l'étude, la manière de travailler devrait également évoluer dans les années à venir. 63,3% des répondants imaginent s’identifier grâce à leur empreinte digitale pour accéder à leur bureau (ils sont 49,1% à penser le faire grâce à la reconnaissance faciale).

Si seulement 35% des répondants s’attendent à utiliser un ordinateur fixe, ils sont 58,4% à imaginer utiliser leur smartphone. On notera qu'un quart des répondants s’attendent à utiliser des interfaces qui analyseront directement leur pensée.

Les plus imaginatifs sont là encore les Brésiliens, qui sont 75% à imaginer utiliser des lunettes connectées au travail, et 70% à imaginer utiliser leur smartphone. Les Américains semblent plus séduits par des outils favorisant la mobilité: ils sont 72% à imaginer utiliser un smartphone ou une tablette dans le domaine professionnel. Les Français quant à eux se voient utiliser des lunettes connectées (à 45%) et un ordinateur portable (à 45% également). 

Pour 65,6% des répondants, toutes ces avancées technologiques s'accompagneront d'une grande vigilance concernant la sécurité des données. On notera que ce sont les jeunes Anglais qui s’inquiètent le plus: près de la moitié d’entre eux s’imaginent «paranoïaques» à ce sujet en 2025, contre 35% des Brésiliens.

VOIR l'infographie de l'étude:

** Un peu plus de 1 200 personnes âgées de 18 à 30 ans ont été interrogées en décembre 2015 au Brésil, en Chine, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis par le biais d’un questionnaire en ligne par Smart Survey pour le compte de Gemalto.

LIRE sur le même sujet: 4 profils de la génération Y et leurs leviers marketing

Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This