ActualitéBusinessJeux Video

Facebook Gaming rachète le studio derrière le jeu Crayta, concurrent de Roblox

Si l’industrie du jeu vidéo fait partie des « grands gagnants » de la pandémie, une catégorie de jeux s’est démarquée par sa capacité à rassembler les joueurs dans une vie parallèle, à l’instar de Roblox, Fortnite ou encore Minecraft, devenant des plateformes sociales. Ce sont ces lieux virtuels de divertissement à travers lesquelles les utilisateurs se retrouvent, partagent leurs créations ou encore des événements, au point de bousculer les réseaux sociaux. C’est dans ce contexte que Facebook annonce l’acquisition d’Unit 2 Games, un studio à l’origine de la plateforme de création collaborative Crayta.

Lancé en juillet dernier en exclusivité sur Stadia (Google), Crayta développe une interface de création qui se veut accessible, bâtie autour d’une communauté. Présent également sur Epic Games Store depuis mars dernier, Crayta a de grandes ambitions que Facebook pourrait nourrir à travers sa filiale dédiée au gaming. De son côté, le géant des réseaux sociaux va pouvoir agrémenter sa plateforme à l’aide d’une technologie « accessible et plus facile à utiliser ». « Nous prévoyons d’intégrer l’ensemble des outils de création de Crayta à la plateforme cloud de Facebook Gaming afin de proposer instantanément de nouvelles expériences sur Facebook », commente Vivek Sharma, vice-président et responsable de Facebook Gaming dans un article de blog.

Le modèle Roblox, un succès qui fait saliver Facebook 

En début d’année, son concurrent Roblox a connu une croissance fulgurante. La plateforme très populaire chez les enfants et les jeunes adolescents aux États-Unis (elle revendique plus de 31 millions d’utilisateurs quotidiens) a levé 520 millions de dollars en janvier avant d’entrer en fanfare à Wall Street, dépassant haut la main une capitalisation attendue de 30 milliards de dollars. À l’instar de Cayta, Roblox permet de créer son propre mode de jeu et de le partager avec la communauté, un modèle qui a su séduire Facebook.

« Nous avons actuellement deux types de créateurs sur Facebook Gaming : les créateurs vidéo qui diffusent des jeux en livestream, et les développeurs de jeux professionnels qui créent des jeux sur notre plateforme ». « Avec l’arrivée d’Unit 2 Games, nous élargissons la notion de créateur sur Facebook pour inclure les personnes qui construisent, publient et partagent des jeux, des mondes et de nouvelles expériences sur Facebook en collaboration. »

Une stratégie d’acquisition dans le jeu vidéo et la réalité virtuelle

La géant américain doit rivaliser d’originalité pour lutter sur ce secteur où la concurrence est rude. Facebook Gaming, qui comprend une plateforme de jeux et une plateforme de livestreaming, fait face à YouTube Gaming et Twitch qui dominent le marché du streaming. En 2020, Facebook Gaming est néanmoins devenu un acteur incontournable sur ce marché, puisque la plateforme a bondi de 72% en termes d’heures visionnées entre mars et avril. Twitch tient toujours sa position de leader incontesté avec 90% de part de marché des heures de streaming.

Facebook poursuit néanmoins sa stratégie d’acquisition dans le jeu vidéo et la réalité virtuelle. Pour rappel, le groupe a acquis PlayGiga, spécialisé dans les jeux sur mobiles, pour 70 millions d’euros ainsi que Beat Games, à l’origine du jeu vidéo en réalité virtuelle «Beat Saber», fin 2019, avant d’acquérir un studio concurrent, Sanzaru Games, en février 2020.

Bouton retour en haut de la page
Facebook Gaming rachète le studio derrière le jeu Crayta, concurrent de Roblox
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Qairn la startup qui veut simplifier le marketing dans les secteurs réglementés
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux