ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsMarketing & Communication

Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Happydemics progresse sur le marché des études et sondages avec une levée de fonds de 3 millions d’euros réalisée auprès du fonds Adelie et du cabinet de conseil indépendant Sia Partners, clôturant ainsi un tour de table de 8 millions d’euros. La startup française avait en effet récolté 5 millions d’euros il y a six mois, auprès du family office Fair/e, avec la participation de Laurent Ritter et Alexandre Yazdi de Voodoo, spécialiste français du gaming. Cette opération doit financer Happydemics dans son expansion internationale. 

Lancé en 2015 par Tarek Ouagguini et Nicolas Trabuc, Happydemics développe une solution, à destination des entreprises, qui collecte et analyse les données d’opinion des consommateurs. À partir de ces données, les entreprises clientes déterminent une stratégie pour adapter leurs offres et optimiser le ROI de leurs campagnes publicitaires. La startup basée à Paris compte parmi ses clients des groupes français du CAC 40 tels que Total, Danone ou encore BNP Paribas. Happydemics revendique la collecte de données d’opinion de 3 milliards d’individus dans plus de 140 pays.

Un marché mondial «estimé à 50 milliards de dollars»

Avec une croissance de 400% en 2020, la startup ambitionne désormais d’étendre sa solution à l’international. « Nous sommes convaincus que notre solution répond à une attente forte du marché, à l’heure d’une crise sanitaire et économique qui rebattra profondément les cartes dans de nombreux autres secteurs : e-commerce, retail, industrie… », explique Tarek Ouagguini. Présent à Paris et Amsterdam, Happydemics souhaite notamment ouvrir un bureau Londres et lancer une campagne de recrutement. 

« Le marché mondial des études consommateurs est estimé à environ 50 milliards de dollars. Happydemics a développé une nouvelle génération de technologies qui aide les entreprises à recueillir avec une grande rapidité et fiabilité les opinions de cibles très spécifiques dans 144 pays », commente Jean-Manuel Costa, co-fondateur du fonds Adelie. La startup parisienne comptabilise un financement total d’environ 11 millions d’euros. Elle avait levé 1,2 million en 2018, notamment auprès de Cédric Siré, Antoine Le Conte et Kima Ventures, et 2 millions d’euros en juin 2017 auprès de l’accélérateur Axeleo et de Frédéric Mazzella, co-fondateur de la plateforme de covoiturage BlaBlaCar. 

Happydemics : les données clés

Fondateurs : Tarek Ouagguini et Nicolas Trabuc
Création : 2015
Siège social : Paris
Secteur : marketing 

Activité : solutions d’aide à la décision


Financement : 3 millions d’euros auprès du fonds Adelie et du cabinet de conseil indépendant Sia Partners.

Bouton retour en haut de la page
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners
[Silicon Carne] Virtual Flirting : comment Internet est devenu le premier lieu de rencontre
États-Unis: quelles sont les marques et plateformes à suivre ?
ETX Studio rachète Majelan, la plateforme de podcasts de Mathieu Gallet
Luxe: la stratégie de Monnier Paris pour séduire la génération Z
Deezer s’écroule pour ses premiers pas à la Bourse de Paris, dans un contexte « difficile »
FinTech : les levées de fonds ralentissent au premier semestre

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media