Good Morning FrenchWeb

Les défis du secteur des produits reconditionnés

Good Morning FrenchWeb, une émission animée par Joseph Postec et la rédaction de FrenchWeb

Cinq acteurs du secteur des produits reconditionnés se sont récemment regroupés pour former l’Eurefas, l’European Refurbishment Association, et défendre les intérêts de ce marché au niveau européen. Les membres fondateurs, le Français Recommerce, le Roumain Fenix.eco, l’Espagnol Reware, le Néerlandais Tech2com et le Suédois Foxway, devraient bientôt être rejoints par d’autres entreprises.

Alors que le secteur est prometteur, comme l’illustre la récente levée de 276 millions d’euros réalisée par Back Market, ses protagonistes sont aussi actuellement en ordre de bataille pour défendre leurs intérêts.

Les sujets à défendre selon Augustin Becquet, président d’Eurefas et directeur général de Recommerce, sont nombreux: il s’agit notamment de faire en sorte que le reconditionné ait toute sa place dans le Green Deal- la feuille de route européenne visant à rendre le Continent neutre en carbone d’ici 2050-, d’éradiquer la fraude à la TVA qui voit certains vendeurs étrangers sur les marketplaces ne pas s’acquitter de la leur, lutter contre la redevance pour copie privée que le gouvernement français réfléchit à mettre en place pour le secteur, ou encore instituer un droit à la réparation pour faire en sorte que les produits mis sur le marché soient facilement réparables.

En ce qui concerne la redevance pour copie privée, pour rappel, il s’agit d’une taxe sur les ventes de supports vierges comme les disques durs externes, clés USB ou encore téléphones portables et tablettes, qui vise à apporter une compensation aux créateurs pour les copies d’œuvres faites par des particuliers. Jusque-là appliquée uniquement sur les produits neufs, le gouvernement envisage qu’elle le soit également sur les appareils reconditionnés.

«Certaines personnes voudraient que le reconditionné soit à nouveau taxé, alors que la grande majorité l’a déjà été. Par exemple, en ce qui concerne Recommerce, nous reprenons et revendons 80% des produits en France. Donc sur tous ces produits-là, nous ne voyons pas pourquoi nous devrions payer une taxe de 14 euros. Le sujet pour nous est de faire en sorte qu’il y ait une harmonisation au niveau européen. En Allemagne notamment, le sujet a été tranché depuis quasiment trois ans et les produits reconditionnés ne payent pas de taxe», explique Augustin Becquet.

Mais une telle taxe ne pourrait-elle pas faire sens pour les produits reconditionnés à l’étranger et ensuite envoyés en France? Cela ne permettrait-il pas de rendre le marché plus transparent pour réellement favoriser l’économie circulaire et donc aussi locale?

Pour Augustin Becquet, la priorité devrait être de lutter contre la fraude à la TVA sur les marketplaces, provenant de vendeurs étrangers, qui si elle était appliquée rendrait de fait leurs produits moins économiquement attractifs. «Pour reprendre quelques chiffres français, mais on a le même phénomène dans un certain nombre de pays européens, fin 2019 la Cour de comptes a évalué cette fraude à 15 milliards d’euros [par an, NDLR]. D’autres rapports expliquent que 90% des vendeurs étrangers fraudent à la TVA sur les marketplaces. Donc le premier sujet pour nous est de s’assurer que l’Europe n’est pas une passoire», détaille Augustin Becquet. A noter que ces chiffres ne concernent pas que les produits reconditionnés.

«Une fois que ces recettes seront collectées, on se rendra compte que toute cette concurrence ‘un peu déloyale’ d’acteurs situés en dehors de l’Union européenne se réduira comme peau de chagrin», poursuit ce dernier.

Mise en place d’un «standard du reconditionné» au niveau européen, les chiffres sur les perspectives du marché… Retrouvez l’ensemble de l’interview d’Augustin Becquet dans l’émission.

Vous pouvez écouter l’émission Good Morning sur Apple PodcastSpotifyDeezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire, ou une note sur Apple Podcast. 

Si vous souhaitez participer à l’émission Good Morning FrenchWeb, n’hésitez pas à nous contacter: redaction@decode.media

L’actualité à retenir

Début mai, le gouvernement dévoilait la liste des lauréats de son programme French Tech Green 20 pour «faire émerger les nouveaux champions technologiques de la transition écologique». Parmi les heureux élus, on retrouve la start-up Metron. Lancée en 2013, cette dernière a développé une plateforme pour aider les industriels à réduire leur consommation énergétique et leur empreinte carbone. Vincent Sciandra, fondateur et directeur général de Metron, nous explique l’approche de son entreprise pour optimiser le fonctionnement des usines des industriels sur le plan énergétique…

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur FrenchWeb.

Les événements à ne pas manquer

Organisez votre webinar sur FrenchWeb.fr 

Les offres d’emploi :

 
Nos partenaires emploi: Altaide / Michael Page / Spring

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Les défis du secteur des produits reconditionnés
Comment favoriser la créativité en entreprise?
Tourisme: comment adapter son offre aux télétravailleurs nomades?
Comment penser son commerce physique et en ligne avec le zéro déchet
Comment Respire s’appuie sur sa communauté pour co-créer ses produits
Comment Krys Group a refondu ses sites Internet pour s’adapter aux nouvelles attentes des clients dans l’optique
Pourquoi la génération Z est-elle adepte de la seconde main?