ActualitéBusinessEdTechExportJeux Video

Pourquoi Alexandre Malsch rejoint le board de Gaming Campus

Interview d'Alexandre Malsch, fondateur de Melty

Depuis mai 2018, Gaming Campus peut compter sur l’expérience et l’expertise d’une figure bien connue de la Tech française. Et pour cause, Alexandre Malsch, le fondateur de Melty, qui était ces dernières années le directeur marketing digital monde des marques Quiksilver et Roxy, a rejoint le campus étudiant lyonnais dédié à l’industrie du jeu vidéo en qualité de membre du comité stratégique. Désormais, il est également associé, membre du board et le parrain de G. Tech, l’école de Gaming Campus spécialisée dans la formation des développeurs informatiques du jeu vidéo. Cette dernière accueillera ses premiers étudiants à partir d’octobre 2020.

A cette occasion, nous avons échangé avec Alexandre Malsch pour aborder les enjeux de la formation des développeurs et l’apport de Gaming Campus dans ce domaine. L’intégralité de notre discussion avec lui est à retrouver ici :

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission DECODE Business sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer, ou tout autre service d’hébergement de podcasts qui nous distribue.

Lui-même ingénieur informatique de formation, Alexandre Malsch a fondé le groupe de médias en ligne Melty qui s’adresse aux Millennials, alors qu’il était encore étudiant à Epitech. Depuis, les structures pour former les développeurs n’ont cessé de fleurir à l’image de 42, l’école portée par Xavier Niel, ou du Wagon, qui vient de boucher un tour de table de 17 millions d’euros. Ces établissements ont rapidement rencontré du succès auprès de profils de tout horizon, qu’ils soient des étudiants ou des professionnels qui cherchent à se reconvertir. Et pour cause, les développeurs sont une denrée rare que les entreprises cherchent à séduire.

Une école pour sensibiliser les développeurs aux enjeux de l’entreprise 

Si l’apparition de plusieurs structures éducatives pour offrir aux élèves les compétences techniques indispensables au métier de développeur est une bonne chose, Alexandre Malsch estime que les développeurs ne sont pas assez préparés à l’évolution de leurs responsabilités et aux enjeux de l’entreprise. «L’impact des développeurs informatiques dans les organisations est exponentiel. Ils atteignent des niveaux de responsabilités de plus en plus élevés. Leur formation est donc plus que jamais cruciale. Ces dernières années, les cursus d’enseignement supérieur des écoles d’informatique ont peu évolué, probablement dû aux taux d’embauche élevés de leurs étudiants à la sortie. Ce modèle doit se transformer», explique-t-il.

Dans ce cadre, l’entrepreneur français estime que la G. Tech lancée par Gaming Campus peut apporter une réelle plus-value aux étudiants qu’elle s’apprête à accompagner à l’automne prochain. Non seulement, Alexandre Malsch est convaincu que l’approche de cette nouvelle école est pertinente pour répondre aux besoins des entreprises, mais il pense également que la mettre en œuvre dans l’environnement du jeu vidéo est un avantage de taille. En 2015, il avait d’ailleurs lancé le «Melty eSport Club», une plateforme en ligne destinée aux passionnés et au grand public, qui regroupe les actualités du secteur et un service de streaming pour les compétitions et les émissions dédiées au sport électronique. Un an plus tard, il avait créé «La Crème du Gaming», un média social pour réunir les joueurs et les passionnés de gaming.

«En France, il manque 70 000 développeurs»

Le marché du jeu vidéo pèse désormais près de 120 milliards de dollars dans le monde. Il s’agit même du premier marché mondial de divertissement et de la première industrie culturelle en France. L’an passé, le marché français du jeu vidéo a représenté 4,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires, selon le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL). Dans ce contexte, le secteur a besoin de développeurs pour continuer à croître dans une période de fortes mutations (cloud gaming, réalité virtuelle…). «Le marché n’a jamais été aussi tendu pour recruter des développeurs informatiques spécialisés jeu vidéo. La concurrence entre les studios est mondiale. En France, il manque 70 000 développeurs», note Julien Millet, président du studio Realitiz et de l’association Game Only, qui met son expérience au service des étudiants de Gaming Campus.

Fondé en 2018 par Valérie Dmitrovic et Thierry Debarnot, également co-fondateur de digiSchool, Gaming Campus est une structure éducative qui héberge plusieurs écoles pour former ses étudiants aux différents métiers qui composent l’industrie du jeu vidéo. Étalé sur 1 900 mètres carrés à Lyon, le campus abrite ainsi la G. Business, une école de management, et la G. Academy, une filière e-sport études. A la rentrée 2020, deux nouvelles écoles seront proposées : G. Design (graphisme digital) et donc G. Tech (développement informatique). Tout un écosystème éducatif dans lequel Alexandre Malsch pourra distiller quelques conseils pour le faire grandir. Toutefois, il ne s’agira pas de l’activité principale de l’entrepreneur français. Il planche actuellement sur un nouveau projet, qui combinera ses expériences au sein de Melty et de Quiksilver. Il promet de revenir à notre micro pour le dévoiler dans quelques mois…

Dans le cadre de la série We Love Innovation, FrenchWeb s’est rendu dans les locaux de Gaming Campus pour réaliser un reportage que l’on vous propose de (re)découvrir : 

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Pourquoi Alexandre Malsch rejoint le board de Gaming Campus
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?