Decode Business, l'émissionTech

Pourquoi le télescope de la start-up Vaonis est considéré comme l’une des meilleures innovations du CES

Interview de Cyril Dupuy, fondateur de Vaonis

Le CES 2021 s’est clôturé jeudi dernier avec comme chaque année la sélection des innovations immanquables du salon récompensées par le Best of Innovation Awards. Un prix accordé à une vingtaine de produits par un jury de vingt personnes.

Des grands noms de l’innovation ont été récompensés comme Samsung ou LG. Mais une start-up française a également été nommée : Vaonis qui propose deux télescopes transportables. « Au CES, le jury est habitué à voir des innovations dans les mêmes domaines tels que les montres ou les téléphones. Ils ont choisi de mettre en avant une nouvelle expérience dans un domaine assez peu médiatisé », explique Cyril Dupuy à notre micro, fondateur de Vaonis. C’est son second télescope, en cours de développement, qui a été récompensé : Vespera. Un produit plus petit et moins cher que le premier télescope développé par l’entreprise. « Je pense que le jury a salué le fait que nous ayons miniaturisé notre technologie pour la rendre accessible à tous. » Un produit qui offre tout de même moins d’options, ainsi qu’un diamètre et une résolution moins importants.

90% du chiffre d’affaires à l’export

En 2018, lors de sa première participation au salon, Vaonis avait déjà obtenu un award, dans la catégorie de l’imagerie numérique. L’entreprise avait obtenu ce prix pour leur premier télescope Stellina. 1 000 télescopes Stellina ont été vendus depuis. « Nous réalisons 90% de notre chiffre d’affaires à l’export dont 50% aux Etats-Unis. En 2019, nous avions un chiffre d’affaires de 800 000 euros que nous avons au moins doublé en 2020 », revendique Cyril Dupuy. Fondée en 2016, l’entreprise Vaonis est basée à Montpellier.

Pour le développement de son second télescope, Vaonis a opté pour une campagne de précommandes réussissant à récolter 2,5 millions de dollars. « L’objectif de ces précommandes était de réaliser une sorte d’étude de marché pour se rendre compte de l’appétence du public pour notre produit mais il y a aussi un important intérêt financier. Pour lancer la production et l’industrialisation des produits, nous avons un besoin en fond de roulement très important », explique le fondateur. Les clients devraient recevoir ce nouveau télescope fin 2021.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Cyril Dupuy, fondateur de Vaonis :

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission DECODE Business sur Apple PodcastSpotifyDeezer, ou tout autre service de podcast qui nous distribue.

Découvrez les autres émissions de Decode Media

  • DECODE Business: chaque jour, découvrez l’actualité des entreprises innovantes sur Spotify et Apple Podcasts
  • DECODE VCdécouvrez les meilleurs investisseurs, leur vision, leurs pratiques
  • DECODE Exitcomment se déroule une cession d’entreprise ? Découvrez les dessous des ventes de startups
  • DECODE CTOdécouvrez les CTO des plus belles startups et entreprises de la French Tech
  • DECODE RHdécouvrez les DRH les plus inspirants et leurs meilleures pratiques
  • Decode de la semaineRichard Menneveux et ses invités décryptent l’actualité de la Tech dans le monde
  • WildCard: notre sniper Joseph Postec partage son regard sur l’actu de la Tech sur un ton décalé
  • Silicon Carne: l’actualité de la Valley vu par Carlos Diaz et ses invités

Laetitia Lienhard

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Pourquoi le télescope de la start-up Vaonis est considéré comme l’une des meilleures innovations du CES
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse
Tim Cook, quel bilan après 10 ans à la tête d’Apple ?
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Données personnelles: la Cnil s’attend à deux fois plus de cas de violation en 2021