BusinessFrenchWeb BusinessHR TechInvestissementsLes émissionsLes levées de fonds

[SEED] Collective.work lève 7 millions d’euros pour permettre aux freelances de travailler en équipe

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

En France, on dénombre près d’un million de freelances, soit une croissance de 145% en dix ans. Mais être indépendant n’est pas synonyme de solitude puisque 20% d’entre eux travailleraient en équipe, selon une étude menée par la startup Collective.work. Incubé au sein du startup studio eFounders, Collective.work a lancé en début d’année une marketplace SaaS qui cible les indépendants souhaitant travailler en équipe. Neuf mois après, elle lève 7 millions d’euros auprès de Blossom Capital et de business angels (incluant les cofondateurs d’Intercom, Criteo et Aircall) et de membres de collectifs utilisant la plateforme.

Fondé par Jean de Rauglaudre, Vianney de Drouas et Paul Vidal, Collective.work collabore aujourd’hui avec des milliers de freelances et des centaines d’entreprises. Concrètement, la startup permet à des indépendants de créer un collectif pour collaborer avec d’autres freelances qui vont pouvoir s’organiser autour d’un projet commun. Elle permet également de formaliser une proposition commune, générer une facture commune, gérer un paiement unique et sa répartition ou encore de se créer une page vitrine.

« Pour le moment, nous sommes focalisés sur la partie de création d’un collectif », explique Jean de Rauglaudre. « Un indépendant va renseigner la création d’un collectif chez nous et va ensuite convié 5 à 10 personnes avec qui il souhaite collaborer. Ces différents membres vont rejoindre le collectif et lui trouver un nom, un manifeste et une typologie de plateforme. Dès lors, le collectif sera actif sur la plateforme ». « A terme, nous souhaitons permettre à n’importe quel indépendant dans n’importe quel corps de métier de rejoindre un collectif », commente Jean de Rauglaudre.

« Un mode de travail plus engageant »

Collective.work n’agit pas seulement sur la mise en relation puisqu’elle déploie des outils pour simplifier le quotidien des collectifs d’indépendants, en automatisant des tâches chronophages et à faible valeur ajoutée, comme les propositions commerciales, les devis, les contrats et les paiements.

« Les structures des entreprises traditionnelles sont archaïques et rigides. Les individus recherchent plus d’autonomie et de collaboration dans leurs rôles : travailler en collectif répond à cette quête de sens », estime Ophelia Brown, fondatrice de Blossom Capital. « En plus de proposer une répartition plus équitable de la valeur créée, les alternatives émergentes telles que les collectifs offrent plus de transparence et créent un mode de travail plus engageant. »

La startup ambitionne désormais d’accélérer en consolidant ses revenus en France, avant de s’attaquer à de nouveaux marchés à l’international courant 2022.

Retrouvez l’interview de Jean De Rauglaudre, CEO et co-fondateur de Collective.work :

Problème : la collaboration entre indépendants. Plus que jamais les indépendants souhaitent travailler en équipe, et les outils et plateformes dédiés aux indépendants ne sont pas pensés sous le prisme de la collaboration et sont focalisés sur des expertises individuelles

Solution : la première infrastructure dédiée aux collectifs d’indépendants, pour permettre à n’importe quel indépendant de créer et opérer un ou plusieurs collectifs et s’organiser autour d’une réponse commune, d’une facturation et d’une offre commune (SaaS) en pouvant se positionner sur des demandes clients

Tech : back-office en SaaS permettant aux collectifs de formaliser une proposition commune, générer une facture commune, gérer un paiement unique et sa répartition, se créer une page vitrine (offre commune, case studies,…)

Marché : cible de plus de 9 000 milliards de dollars (US + Europe) si +90% des indépendants travaillent demain en équipe. C’est plus de 20% du marché de la prestation de service à terme.

Clients : une centaine de clients (startups, scale-ups, PME/ETI et grands comptes – e.g. Crédit Mutuel, Coface, Pimkie, ENS Ulm…)

Business : SaaS gratuit pour le moment et commission par projets (10% quand le projet vient de Collective.work / 0-2% quand le projet vient des collectifs)

Fondateurs : Jean de Rauglaudre (CEO), Vianney de Drouas (COO) et Paul Vidal (CTO)

Création : février 2021

Siège social : Paris

Secteur : Gig economy, freelancing, collectifs, serviceB2B

Financement : 7 millions d’euros auprès de Blossom Capital et de business angels (incluant les co-fondateurs d’Intercom, Criteo et Aircall) et de membres de collectifs utilisant la plateforme.

Bouton retour en haut de la page
[SEED] Collective.work lève 7 millions d’euros pour permettre aux freelances de travailler en équipe
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
SEM: les changements et tendances 2022 vus par datashake
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale