ActualitéAmérique du nordBusinessFonds d'investissementInvestissementsTech

Un an après son lancement, Diaspora Ventures, le «Rolling Fund» créé par Carlos Diaz et Ilan Abehassera, élargit son horizon

Interview de Carlos Diaz, co-fondateur de Diaspora Ventures, et Chris Allexandre, LP chez Diaspora Ventures

Il y a du nouveau chez Diaspora Ventures. Née à l’été 2020 sous l’impulsion de Carlos Diaz et Ilan Abehassera, deux entrepreneurs français accomplis et établis aux États-Unis depuis plusieurs années, la structure d’investissement ne veut plus se contenter d’épauler les «Frenchies» dans la création et le développement de leur start-up outre-Atlantique. Désormais, Diaspora Ventures s’ouvre à tous les entrepreneurs européens qui ont besoin d’un coup de main pour décoller sur le marché américain. «On parle le même langage, on a la même culture. Les Français c’était une sorte de Proof of concept», indique Carlos Diaz, co-fondateur de Diaspora Ventures.

Écoutez notre échange avec Carlos Diaz, co-fondateur de Diaspora Ventures, et Chris Allexandre, LP chez Diaspora Ventures :

Après avoir «essuyé les plâtres» avec son modèle de «Rolling Fund», de l’aveu même de l’entrepreneur français, qui développe en parallèle une plateforme de live podcasting d’un nouveau genre avec sa start-up Uncut, la structure compte aujourd’hui une vingtaine d’investissements en pré-seed, avec des tickets compris entre 100 000 et 200 000 dollars. Diaspora Ventures a notamment soutenu la start-up Interstellar Lab de Barbara Belvisi, qui vise à concevoir des villages auto-suffisants et bio-régénératifs, de manière à développer une approche dans laquelle l’Homme peut vivre en harmonie avec son environnement sur Terre et sur d’autres planètes, comme Mars.

«Le Rolling Fund, c’est un fonds-as-a-service»

En plein essor, le modèle de «Rolling Fund» a été initié par la plateforme AngelList. Concrètement, ce mécanisme implique la création automatique d’une série de véhicules d’investissement successifs tous les trois mois, soit quatre fonds par an. De cette manière, le gestionnaire de fonds peut constamment lever des fonds et accueillir chaque trimestre de nouveaux LP, ce qui permet de s’affranchir d’un closing traditionnel beaucoup plus long à boucler dans les fonds classiques. «Le fonds ne clôture jamais. Ça démocratise l’accès aux LP», estime Chris Allexandre, LP chez Diaspora Ventures. «Le Rolling Fund, c’est un fonds-as-a-service», complète Carlos Diaz.

Avec cette approche, Diaspora Ventures gagne ainsi en flexibilité pour épauler les start-up accompagnées dans leur phase d’amorçage mais touche aussi une nouvelle catégorie d’investisseurs, qui n’était jusque-là pas forcément initiée au capital-risque dans la sphère technologique. De ce fait, le «Rolling Fund» apparaît comme une alternative d’investissement aux cryptomonnaies, plébiscitées par les entrepreneurs et salariés de start-up, ce qui permet au passage d’élargir le deal flow. Ce format contribue à faire basculer l’industrie du capital-risque vers une approche SaaS et Diaspora Ventures entend bien évangéliser l’écosystème français et européen à ce sujet.

Après plus d’un an d’existence, la structure voit son état-major évoluer avec Ilan Abehassera qui quitte ses fonctions de General Partner, tout en restant impliqué dans le projet en qualité de Fund Advisor, pour se consacrer à de nouvelles aventures professionnelles, tandis que Marvin Liao, figure réputée de la Silicon Valley avec plus de 400 investissements dans des start-up early-stage au compteur, débarque en tant que Partner. Une expertise bienvenue pour épauler les entrepreneurs européens à s’imposer sur un marché américain tant convoité, mais toujours aussi exigeant.

Bouton retour en haut de la page
Un an après son lancement, Diaspora Ventures, le «Rolling Fund» créé par Carlos Diaz et Ilan Abehassera, élargit son horizon
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé
Amazon expédie désormais plus de colis que FedEx aux États-Unis
[Silicon Carne] Comment la Tech peut réinventer notre système éducatif
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat