ActualitéBusinessFonds d'investissementInvestissementsTech

[DECODE] Comment les fonds réagissent-ils à la crise du coronavirus ?

En première ligne pour aider les start-up dans cette période difficile, les fonds d’investissement sont confrontés à une situation inédite qui suscite son lot d’interrogations et de craintes. Pour prendre le pouls des acteurs de la chaîne de financement de l’écosystème numérique français, le cabinet Chausson Finance a sondé 70 Partners travaillant au sein d’une cinquantaine de fonds de capital-risque ayant une activité dans l’Hexagone et gérant des fonds supérieurs à 10 millions d’euros. Ainsi, ISAI, Serena, Idinvest, Elaia, Daphni, Partech, Bpifrance, Iris Capital, Breega, Newfund ou encore Balderton Capital ont participé à ce baromètre mettant en lumière leur comportement face à l’épidémie de coronavirus Covid-19. 

Dans cette étude, il ressort que près d’un quart des fonds ne souhaitent plus recevoir de dossiers dans les 15 prochains jours. En effet, un fonds sur deux préfère se focaliser sur les deals les plus avancés et les start-up de leur portefeuille. Dans leur grande majorité, les fonds pensent que la crise sanitaire et économique actuelle aura des effets durables. Trois quarts d’entre eux pensent ainsi que l’impact de la pandémie sur leur stratégie d’investissement est élevé ou très élevé. Toutefois, 77% pensent que la situation ne va pas perturber leurs priorités plus de deux mois. Les fonds estiment que la crise devrait encore durer près de six semaines en moyenne. Pour aider les start-up de leur portefeuille à traverser cette tempête avec succès, ils préconisent à ces dernières une bonne gestion de leur trésorerie. Comme on dit, «Cash is King»…

Baromètre VC-19 réalisé par le cabinet Chausson Finance. Crédit : Chausson Finance.

Lire aussi : François Véron (Newfund) : «Il ne faut pas avoir peur d’envisager l’improbable face au coronavirus»

Bouton retour en haut de la page
[DECODE] Comment les fonds réagissent-ils à la crise du coronavirus ?
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis