Tech

Le CES 2021 déçoit, exposants et visiteurs ne sont pas au rendez-vous

Interview d'Olivier Ezratty, consultant et auteur

L’édition 2021 du Consumer Electronics Show (CES) s’est déroulée du lundi 11 au jeudi 14 janvier. Mais le CES a pour la première fois eu lieu entièrement en ligne. Le format virtuel a découragé de nombreux adeptes: 2 000 exposants présents, contre 4 000 pour l’édition 2020 et environ 75 000 personnes inscrites contre les 100 000 attendus par les organisateurs.

Des rencontres virtuelles difficiles

La digitalisation du célèbre événement de Las Vegas ne s’est pas faite sans difficultés. « Le site internet du CES a été très critiqué et ne répondait pas aux besoins. Le format n’était pas approprié car les rencontres n’étaient pas facilitées », explique à notre micro Olivier Ezratty, consultant en nouvelles technologies et auteur.

Une digitalisation de l’événement qui a également rebattu les cartes parmi les exposants présents. En termes d’exposants, la France se place en 4ème position avec 135 sociétés françaises représentées et regroupées en majorité par région. La Corée du Sud s’est distinguée durant cette édition 2021. « En nombre d’exposants, la Corée a dépassé la Chine. Les Coréens sont bien classés dans l’innovation mondiale alors que les Chinois sont moins innovants. Au CES, les entreprises chinoises qui avaient l’habitude d’être présentes sont des constructeurs ou des fabricants de composants qui n’ont pas trouvé d’intérêt à exposer en ligne. »

Une « covidisation » de l’offre

En temps de pandémie, la santé a occupé le devant de la scène. Après la « health tech » (« tech de la santé »), c’est la « Covid tech » qui est à la mode, avec des masques faciaux connectés et des robots désinfectants pour les bureaux et autres lieux publics. « On a assisté à une covidisation des produits et des discours à travers des technologies liées à l’hygiène, concernant masques et robots », confirme Olivier Ezratty. Le marché de la health tech connait une forte croissance depuis le début de la crise du coronavirus. Les ventes américaines d’appareils connectés de santé ont dépassé les 630 millions de dollars en 2020, le double de 2019, selon la CTA. Elle projette 1,2 milliard d’ici 2024.

Retrouvez l’intégralité de l’interview d’Olivier Ezratty, consultant en nouvelles technologies et auteur :

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission DECODE Business sur Apple PodcastSpotifyDeezer, ou tout autre service de podcast qui nous distribue.

Découvrez les autres émissions de Decode Media

  • DECODE Business: chaque jour, découvrez l’actualité des entreprises innovantes sur Spotify et Apple Podcasts
  • DECODE VCdécouvrez les meilleurs investisseurs, leur vision, leurs pratiques
  • DECODE Exitcomment se déroule une cession d’entreprise ? Découvrez les dessous des ventes de startups
  • DECODE CTOdécouvrez les CTO des plus belles startups et entreprises de la French Tech
  • DECODE RHdécouvrez les DRH les plus inspirants et leurs meilleures pratiques
  • Decode de la semaineRichard Menneveux et ses invités décryptent l’actualité de la Tech dans le monde
  • WildCard: notre sniper Joseph Postec partage son regard sur l’actu de la Tech sur un ton décalé
  • Silicon Carne: l’actualité de la Valley vu par Carlos Diaz et ses invités

Laetitia Lienhard

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Ils n’ont pas cherché à avoir plus de visiteurs. J’ai demandé un geste avec un tarif early bird après la deadline et on m’a répondu NON…

Bouton retour en haut de la page
Le CES 2021 déçoit, exposants et visiteurs ne sont pas au rendez-vous
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?
La Cnil clôture les mises en demeure d’Engie et EDF sur les données collectées par les compteurs Linky
Transformation numérique: le groupe lyonnais Visiativ veut lever jusqu’à 8 millions d’euros
Cloud: Microsoft s’engage à maintenir en Europe les données de ses clients européens
Shift Technology, nouvelle licorne française de l’AssurTech après une levée de 220 millions de dollars
IA : comment la startup bordelaise Delfox épaule ArianeGroup dans la surveillance de l’espace