ActualitéBusinessHR TechLes levées de fonds

PayFit lève 70 millions d’euros pour conquérir l’Europe

Initialement positionné sur la gestion de la paie, PayFit a progressivement intégré de nouvelles briques SIRH pour devenir un outil permettant d’accompagner les employés au quotidien des congés payés, aux notes de frais. Ainsi, chaque salarié dispose d’un espace personnel sur lequel il peut poser ses congés payés et ses RTT, signaler une période de télétravail, ajouter ses notes de frais, renseigner son temps de travail et accéder à ses bulletins de paie. A ce jour, PayFit revendique 3 000 entreprises clientes, dont Heetch, Le Slip Français, Station F, Alan, Doctolib ou encore Big Mamma.

Fondée par Firmin Zocchetto, Florian Fournier et Ghislain de Fontenay, la start-up parisienne a levé 5 millions d’euros en octobre 2016 puis 14 millions d’euros en juillet 2017, notamment auprès d’Accel et de Xavier Niel au travers de Kima Ventures.

Pour accélérer son développement, Payfit vient de boucler un nouveau tour de table de 70 millions d’euros, auprès notamment d’Eurazeo et Bpifrance.

Solidement ancrée dans l’Hexagone, la société veut désormais s’imposer sur le marché européen. PayFit a récemment ouvert un bureau en Espagne, en Allemagne et au Royaume-Uni, où la start-up souhaite accélérer son développement.

PayFit : les données clés

Fondateurs : Firmin Zocchetto, Florian Fournier et Ghislain de Fontenay
Création : 2016
Siège social : Paris
Activité : gestion de la paie
Effectifs : 250 collaborateurs

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
PayFit lève 70 millions d’euros pour conquérir l’Europe
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link