ActualitéBusinessTech

Pourquoi Thibaud Elzière (eFounders) endosse le costume de CEO pour mettre Folk sur orbite

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Depuis 10 ans, Thibaud Elzière s’attèle avec Quentin Nickmans et son équipe à propulser des jeunes pousses développant des solutions SaaS B2B pour simplifier le quotidien des entreprises (Aircall, Front, Mailjet, Spendesk, Slite…) via le start-up studio eFounders. Ainsi, après avoir trouvé une idée, les responsables de la structure se mettent habituellement en quête d’une équipe fondatrice (un co-fondateur technique et un co-fondateur business) capable de mettre en place le projet. Mais dans le cas de Folk, Thibaud Elzière a décidé de faire les choses différemment…

Il faut dire que Folk est le fruit d’une initiative interne à eFounders. En effet, il s’agissait à la base d’un outil (Contact X) déployé au sein du start-up studio pour simplifier la vie de l’équipe d’eFounders dans la gestion des contacts de manière collaborative. Mais constatant que cette solution pouvait bénéficier à de nombreuses équipes, Thibaud Elzière a décidé de transformer le projet en véritable start-up en 2020, avec le soutien de Jean-Yves Poilleux et Simo Lemhandez. Folk était né.

Écoutez notre échange avec Thibaud Elzière concernant Folk :

Un xRM plutôt qu’un CRM

Plutôt que de se limiter à une approche commerciale, comme le font les CRM traditionnels, cette nouvelle solution vise à activer l’ensemble des contacts d’une entreprise, à savoir les clients et prospects, mais aussi les investisseurs, les fournisseurs, les journalistes ou encore les candidats. «Les CRM sur le marché aujourd’hui sont trop rigides, pas vraiment personnalisables et peu plaisants à utiliser. Ils ont été créés pour les commerciaux, pour de la vente principalement. Nous construisons au contraire Folk comme un logiciel personnalisable, permettant à n’importe quelle équipe de gérer et activer ses contacts. Folk n’est pas simplement un CRM amélioré, c’est une nouvelle catégorie de produit qu’on appelle xRM (Extended Relation Manager). Dans « xRM », le « x » est une variable indiquant qu’il permet de gérer n’importe quelle typologie de contacts», explique Thibaud Elzière, co-fondateur et CEO de Folk.

Pour faire décoller ce projet, le patron d’eFounders a décidé de reprendre sa casquette d’entrepreneur. Un choix qui va à l’encontre de la philosophie du start-up studio mais qu’il assume parfaitement : «C’est contraire à la raison même pour laquelle on a créé eFounders, mais ça me permet de remettre les mains dans le cambouis, de me reconfronter aux problématiques des entrepreneurs, de retrouver de l’empathie aussi… Car quand on est un peu en retrait, les choses semblent plus faciles. Et puis ça permet de se ressourcer en nouvelles idées !»

Une première levée de 3,3 millions de dollars

S’il concède que jongler entre eFounders et Folk est «extrêmement dur» au quotidien, Thibaud Elzière ne regrette absolument pas cette décision car «le CRM est le plus gros marché du SaaS B2B». Sur ce dernier, il se retrouve en concurrence avec des géants comme Salesforce et HubSpot, qui développent cependant des outils principalement destinés aux équipes commerciales.

Convaincu qu’il tient là une pépite avec Folk, le co-fondateur d’eFounders annonce aujourd’hui une première levée de fonds de 3,3 millions de dollars auprès du fonds Accel et de 35 angel operators. Parmi ces derniers, on retrouve notamment Roxanne Varza (Station F), Jean de La Rochebrochard (Kima Ventures), Bradley Horowitz (Google), Jérémy Goillot (Spendesk), David Breger (Instagram), Stan Massueras (Intercom) ou encore Nicolas Dessaigne et Julien Lemoine (Algolia). Ce financement doit permettre à Folk de déployer une première version du produit et d’agrandir son équipe qui compte actuellement 12 collaborateurs.

Folk : les données clés

Fondateurs : Thibaud Elzière, Jean-Yves Poilleux et Simo Lemhandez
Création : 2020
Siège social : Paris
Secteur : SaaS B2B
Activité : gestionnaire de contacts collaboratif (xRM)


Financement : 3,3 millions de dollars en septembre 2021…

Bouton retour en haut de la page
Pourquoi Thibaud Elzière (eFounders) endosse le costume de CEO pour mettre Folk sur orbite
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Marketing, développement, fonctions commerciales…: quels sont les salaires dans le digital?
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?