Actualité

Stable Diffusion, YCombinator, Happytal, Martine Aubry, Sweep, tout ce que l’on ne vous a pas dit cette semaine

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Chaque samedi, retrouvez exclusivement dans la newsletter FrenchWeb, les informations que l’on n’a pas traitées, mais qui ne manquaient pas d’intérêt, enfin nous vous laissons juger sur pièce!

La startup de la semaine:

Nous ne savons pas si elle vaut 500 millions de dollars ou un milliard, des fonds d’investissement sont en train de se la disputer à coup de survalorisation selon des sources proches du dossier. Ce qui est certain c’est que son AI de génération d’image fonctionne plutôt bien. En quelques mots Stable Diffusion vous génère une image imitant le style de l’artiste que vous indiquez. Vous pouvez aussi simplement générer une image totalement virtuellement mais très ressemblante à la réalité. Nous reviendrons sur le champs d’application dans un prochain article.

8 startups françaises ont participé à la sélection 2022 de Y Combinator!

Ce qui positionne la FrenchTech dans le top 5 des pays représentés cette année, Houra! et cela au plus grand bonheur de Station F, qui a incubé 3 d’entres elles.

Les voici par ordre de préférence, histoire de mouiller également la chemise:

  • Bitstack une application qui permet à chacun de faire un effort d’épargne à chaque achat en procédant à l’arrondi supérieur. Ainsi lors d’un achat de 90 centimes, 10 centimes sont ajoutés à votre compte et placés en cryptomonnaies. La startup a recu le feu vert de l’AMF et de l’APCR
  • Moneco est une app financière à destination de la diaspora africaine pour économiser, transferer, créer des tontines
  • Windmill est une solution pour créer des automatismes sur différentes applications et webservices à la zapier
  • Blitz est une solution no code pour développer des applications et script pour automatiser des process
  • Jamble une app pour acheter ou vendre des produits d’occasion au moyen de livevideo
  • Trendex une plateforme qui propose d’investir sur une personnalité sportive ou artistique au travers de social token, des actifs virtuels indexés sur leur popularité et performances.
  • NuMind veut proposer des outils de développement simples pour exploiter des technologies d’AI à l’instar de Stable Diffusion au travers de Natural Language Processing (NLP) et développe ses propres applications NLP
  • Newscatcher est une API donnant accès à des millions d’articles de medias afin de permettre de construire sa veille

En ce début septembre, les levées touchent le fond:

L’an passé c’était plus de 80 opérations pour plus de 2 milliards d’euros, avec moins de 30 millions d’euros à mi septembre, la douche est frisquette. Vous remarquerez d’ailleurs l’apparition d’un nouveau mot clé, celui Centaure qui élève à son rang les startups réalisant plus de 100 millions de dollars d’ARR (ou revenus annuels réccurents) encore un beau mythe pour nous faire oublier celui des Licornes.

  • [Série A] Figures.fr la solution de monitoring des salaires lève 5,3 millions d’euros auprès de Point Nine, et ses actionnaires historiques.
  • [Série A] Newsbridge lève 7 millions d’euros auprès de Supernova Invest et d’Elaia
  • [Seed] MedTech : Allisone lève 10 millions d’euros pour sa solution d’IA à destination des dentistes
  • [Seed] PropTech : Square Sense lève 3,5 millions d’euros
  • Hoopiz, lève 1,3 millions d’euros pour son logiciel SaaS de gestion du risque et du recouvrement client
  • [Seed] Hestia lève 1 million d’euros auprès de business angels pour proposer son modèle de location avec option d’achat afin de devenir propriétaire.
  • [Seed] MyFormality lève 600 000 euros auprès de business angels pour proposer un hub de services juridiques et financiers

Coté acquisitions, c’est un peu plus actif, même si les conditions de rachat ne sont pas connues:

  • Wisembly fait désormais parti de Mediactive Events. La startup réalise 1,7 millions de chiffre d’affaires et emploie 25 collaborateurs. Wisembly a levé 3,5 millions d’euros depuis sa création en 2010 auprès de Damien Pourvu et d’Alven
  • Créé en mai 2021 Heystan propose une solution tout en un pour communiquer, former et gérer le quotidien opérationnel des équipes terrain. la startup emploie 10 personnes.
  • IAD rachète Homepilot avec lesquels ils étaient en partenariat. La startup propose une solution de gestion locative. Elle emploie 40 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros. Homepilot a levé 3,2 millions de dollars depuis sa création en novembre 2016, notamment auprès de Geoffroy Roux de Bezieux et Denis Lafont Trevisan
  • Happytal et PourdeBon tombent dans l’escarcelle du groupe La Poste. Happytal avait levé 20 millions d’euros auprès d’Axa Ventures, BPI, Alliance entreprendre et notamment Partech. La société enregistre un chiffre d’affaires en 2021 de 18 millions d’euros. Concernant Pourdebon, LaPoste reprend les parts détenues par Webedia

Bonne semaine ou pas.

  • Pour la famille Guillemot, l’avenir nous le dira, au présent elle sécurise son emprise sur le groupe Ubisoft au travers d’un accord avec Tencent avec lesquels ils représentent désormais près de 20% du capital, suffisamment pour faire face aux tentatives de prise de controle, alors que le marché du jeux video connait d’importantes manoeuvres (Take-Two / Zynga, Microsoft / Activision – Blizzard, Netease / Quantic Dream)
  • Un peu moins bonne pour Nicolas Brien, débarqué par le Conseil de Surveillance bien chauffé par sa Présidente Martine Aubry dont le courrier adressé au conseil de surveillance a incidemment fuité dans les medias. Heureusement Linked In était là pour rattraper. Je ne fais pas de lien, vous ne perdrez pas plus de temps.

Networking

  • Sweep, la startup cofondée par Rachel Delacour et Nicolas Raspal vient de recruter l’ancien ministre de l’agriculture Julien de Normandie au poste de Chief Impact Officer. Sweep développe un logiciel en SaaS pour que les entreprises clientes puissent cartographier leur organisation et mesurer les émissions de CO2 sur toute la chaine de valeur. La startup a levée 100 millions de dollars et compte parmi ses actionnaires des fonds d’investissements comme Balderton Capital, Coatue, La Famiglia, 2050, ainsi que des Business Angels comme Nicolas Dessaigne, ou Adrian McDermott.
Bouton retour en haut de la page