Good Morning FrenchWebLes dernières actualités de la tech

QWANT et les petits actionnaires / OPEN AI, les (bonnes) affaires reprennent / le hacking de représailles comme moyen de cyberdéfense

GOOD MORNING FRENCHWEB, l'actualité de la tech à ne pas manquer

BREAKING NEWS:

🎂 Bon anniversaire à Stéphanie Coleau (journaliste), François Rannou (AUDIENS), Yves HANANIA (LIGHTHOUSE), Jean Sebastien CRUZ (DNTRO), Sandro Munda (FOREST ADMIN)

L’Union européenne considère le hacking de représailles comme moyen de cyberdéfense

L’Union européenne (UE) envisage de nouvelles mesures de CYBERDEFENSE, notamment le recours au « hacking de représailles » en réponse à l’augmentation des cybermenaces. Le plan d’action, soutenu par le Forum cybernétique transatlantique et rédigé par l’expert Sven Herpig, inclut des mesures agressives telles que le piratage ou la désactivation d’infrastructures ennemies.

Des États membres comme l’Allemagne et la Roumanie débattent déjà de ces mesures, et l’OTAN a récemment tenu sa première conférence sur le sujet. D’autres pays comme l’Australie, le Japon, la Chine et les États-Unis ont également adopté des politiques similaires. Le plan d’action suggère des opérations telles que le blocage de trafic malveillant et la neutralisation de logiciels malveillants. Cependant, les risques de dommages collatéraux et d’escalades diplomatiques demeurent des préoccupations majeures.

Microsoft s’aligne sur le DMA en rendant ses applications désinstallables

Dans le cadre du Règlement sur les Marchés Numériques (DMA) de l’Union européenne, MICROSOFT a annoncé le 16 novembre une mise à jour majeure pour ses utilisateurs européens, qui sera effective à partir du 6 mars 2024. A cette date, la firme de Redmond permettra aux utilisateurs de désinstaller des applications intégrées telles que le navigateur Edge, l’assistant vocal Cortana, et de désactiver le moteur de recherche Bing dans Windows Search.

Cette initiative vise à augmenter l’interopérabilité de Windows Search avec d’autres moteurs de recherche et services d’information. La mise à jour facilitera la distinction entre les composantes essentielles du système d’exploitation, comme l’explorateur de fichiers, et les autres applications préinstallées, en conformité avec les exigences du DMA.

Saga Atos : qui remportera la mise ?

ATOS, entreprise de services du numérique (ESN) française, traverse une période tumultueuse. Bertrand Meunier, son PDG, a été évincé mi-octobre 2023 par le conseil d’administration, laissant place au duo Jean-Pierre Mustier et Laurent Collet-Billon. Au cœur des préoccupations, la vente envisagée de 50 % du chiffre d’affaires du groupe au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, suscite des débats en raison d’enjeux de souveraineté. Cette proposition rencontre l’opposition de parlementaires, d’hommes d’affaires avec des offres alternatives, ainsi que de l’Union des actionnaires d’Atos constructifs (Udaac) et du fonds CIAM.

En parallèle, le positionnement David Layani, PDG de OnePoint, intensifie la concurrence. Mustier et Collet-Billon doivent également gérer les difficultés financières d’Atos, un groupe critiqué pour avoir compromis ses marges au profit de l’expansion contractuelle. Sont fortement concernés et actifs sur ce dossier : Bercy, le ministère des Armées et la Présidence de la république.

Vers la fin de la redevance copie privée sur les smartphones ?

Chaque smartphone acheté en France inclut une REDEVANCE COPIE PRIVÉE de 14 EUR, une taxe peu connue, mais significative pour l’industrie musicale, qui encaisse ainsi 300 millions d’EUR annuellement. Cette taxe, appliquée sur les smartphones de plus de 64 Go, vise à compenser les pertes théoriques des artistes dues aux copies numériques (MP3, etc.). Depuis 2022, les appareils reconditionnés et ceux achetés pour un usage professionnel en sont exemptés ; la Commission Copie Privée, chargée de fixer le montant de cette taxe, est souvent critiquée pour favoriser l’industrie.

Le député Modem Philippe Latombe propose une réforme, s’appuyant sur des rapports de l’IGF et de l’IGAC qui soulignent l’opacité du système. Son projet de loi vise à moderniser le dispositif, considérant que 70 % des ventes musicales sont désormais numériques. Il propose de confier les études d’impact à l’ARCOM, de changer les calculs de barèmes en impliquant les parlementaires, et de simplifier les procédures de remboursement pour les professionnels. Ce combat juridique et législatif dépasse la question des 14 EUR par appareil, interrogeant l’adaptation d’un système ancien aux écoutes musicales actuelles.

Qwant et les petits actionnaires

Éric Léandri (cofondateur et ex-dirigeant de QWANT), retarde le versement de 850 000 EUR destinés aux business angels du moteur de recherche. Cette somme, fournie par la Caisse des dépôts, était prévue pour les petits actionnaires affectés par l’expropriation suite au rachat de Qwant par Octave Klaba en juin dernier. Depuis plusieurs mois, Eric Léandri qui détient cette somme, suscite des interrogations sur le retard dans la distribution de ces fonds aux actionnaires concernés.

Le Royaume-Uni augmente ses investissement dans l’infrastructure nécessaire au développement de l’IA

Le Royaume-Uni a annoncé son intention d’augmenter les dépenses consacrées à la puissance informatique pour développer l’intelligence artificielle (IA) de 500 millions de livres sterling sur deux ans. Cette initiative portera l’investissement total prévu à plus de 1,5 milliard de livres sterling (1,85 milliards d’euro)

Rappelons qu’en France, le Gouvernement a lancé la deuxième phase de sa stratégie nationale pour l’intelligence artificielle fin 2022. Cette nouvelle phase a pour objectif d’augmenter le nombre de talents formés dans ce domaine et d’accélérer la transformation du potentiel de recherche et développement en succès économiques. Pour réaliser ces ambitions, un budget total de 2,22 milliards d’euros est prévu pour les cinq prochaines années, comprenant 1,5 milliard d’euros de financements publics et 506 millions d’euros de cofinancements privés.

Plusieurs appels à projets sont en cours:

Seconde vague de l’appel à projets Démonstrateurs d’intelligence artificielle dans les territoires (DIAT) (jusqu’au 1er décembre)

Relance de l’appel à projets Maturation technologique et démonstration de technologies d’intelligence artificielle embarquée (jusqu’au 18 janvier 2024)

Appel à projets IA Booster France 2030 (jusqu’au 31/12/2026)

OPEN AI, les (bonnes) affaires reprennent

L’un des sujets sous jacent de la crise chez OPEN AI est la levée de fonds en cours, valorisant la startup plus de 86 milliards de dollars, et se faisant non au travers d’une augmentation de capital mais de la vente d’actions détenues principalement par des salariés de l’entreprise. Cet investissement serait d’un milliard de dollars.

Selon le site d’analyse de rémunérations LEVELS.FYI, un développeur chez OPEN AI est rémunéré annuellement en moyenne à 300 000 dollars, auxquels s’ajoutent 600 000 dollars de stock options. La cession d’une partie de leurs parts pourraient faire la fortune de ces derniers.

L’opération devrait être bouclée d’ici la fin de l’année.

Q STARS.

Parmi les différents projets développés au sein d’OPEN AI l’un d’entre eux cristaliserait particulièrement l’attention, Q* (prononcez Q Stars)

Q* serait considéré comme une avancée majeure dans la recherche de l’entreprise sur l’intelligence artificielle générale. L’AGI est définie comme des systèmes autonomes surpassant les capacités humaines dans de nombreux domaines intellectuels.

L’importance de Q* réside dans sa capacité à effectuer des tâches mathématiques, qui sont considérées comme un domaine clé pour le développement de l’IA générative. Contrairement à la calculatrice qui résout un nombre limité d’opérations, l’AGI comme Q* peut généraliser, apprendre et comprendre, suggérant des capacités de raisonnement plus proches de l’intelligence humaine. Ainsi l’AGI pourrait être appliquée à des recherches scientifiques dans de nombreux domaines (finance, santé, sécurité, …)

Q* aurait démontré sa capacité à résoudre certains problèmes mathématiques, bien qu’au niveau d’élèves d’école primaire. Toutefois doté de ressources informatiques plus importantes, son exploitation pourrait changer d’ampleur.

De son coté GOOGLE met à jour régulièrement BARD

Dernière fonctionnalité disponible un accès plus approfondi au contenu de YouTube. Cette mise à jour permet aux utilisateurs de poser des questions spécifiques concernant le contenu d’une vidéo. Bard peut désormais analyser et comprendre des vidéos de manière plus détaillée, offrant ainsi des réponses plus précises et informatives aux requêtes des utilisateurs.

Redressement judiciaire pour LUKO

Comme nous vous l’avions annoncé, la défection d’ADMIRAL GROUP dans le projet de reprise de l’assurtech LUKO avait rebattu les cartes. Le groupe allemand ALLIANZ s’est positionné sur le dossier avec une offre de 8 millions d’euros. Une offre que le Tribunal de commerce de Bobigny a rejeté, au motif qu’elle n’était pas recevable dans le cadre de la procédure en cours. Une nouvelle session s’ouvre à de potentiels repreneurs qui pourront se positionner, si ALLIANZ décide d’y participer, le curseur serait donc connu pour le début des enchères.

A LIRE SUR FRENCHWEB.FR

LES PRECEDENTS GOOD MORNING FRENCHWEB:

Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 1000 sociétés

LES CHIFFRES DU JOUR:

Ceux du Black Friday, version e-commerce

Le Vendredi Noir est cette année synonyme d’incertitude face à la crise qui ronge le pouvoir d’achat des consommateurs en quête de bonnes affaires.

PWC souligne ainsi que 71 % des Français ont l’intention d’effectuer des emplettes pendant le Black Friday et le Cyber Monday avec budget moyen de 259 EUR, relativement stable par rapport à l’an dernier. Signe des temps, 85 % des Français déclarent que le développement durable a un impact sur leur comportement d’achat, et la peur d’être poussé à la surconsommation augmente fortement (à 19 %).

Autre prisme, STEERFOX s’intéresse au chemin emprunté en ligne par les consommateurs pour trouver en ligne le produit recherché. 3 canaux sont clairement privilégiés dans les parcours : Google, Meta (Facebook, Instagram voire WhatsApp) et Amazon. Les acheteurs n’hésitent d’ailleurs plus à mixer les canaux dans leur processus de recherche-achat, voire à recourir aux réseaux sociaux tels que TikTok et Pinterest ou à solliciter directement des marchands tels que Cdiscount.

L’esprit de village gaulois ressurgit avec une montée en force du fabriqué en France. Alors que le Salon du Made in France installé à Paris Porte de Versailles, vient de battre pour son édition 2023 son taux de fréquentation avec 100 000 visiteurs, LES JOURS TRICOLORES unissent jusqu’au 20 décembre, 200 marques de produits fabriqués dans l’hexagone débarquent en ligne (avec des remises en version « code réduc unique »). En version hors ligne, avec le collectif des boutiques Made in France (30 boutiques multimarques) unies dans le multicanal, sont en train de monter à Paris, une rue du Bourg-Tibourg (Paris 4e) proposant quasi uniquement des magasins du fabriqué en France.

Enfin, sur les 3 dernières semaines, BITDEFENDER informe que près de la moitié (46 %) des spams liés au Black Friday se sont révélés être des escroqueries. La France est le 2e pays que pays le plus touché par ces attaques (après les États-Unis) à hauteur de 15 % (en augmentation de 10 points par rapport à 2022).

TOOLBOX la startup à suivre NAVAN

Navan est une solution tout-en-un qui simplifie la gestion des voyages d’affaires, des notes de frais et des cartes corporate. Les voyageurs et les travel managers gagnent en productivité grâce à un processus de réservation et de gestion des notes de frais simplifié, et les équipes Finance profitent d’une visibilité en temps réel et d’un contrôle accru sur les dépenses de l’entreprise.

À lire : Navan Dépenses met un coup d’accélérateur au rapprochement chez Lyft

NAVAN a été sélectionnée pour être partenaire de la TOOLBOX de FRENCHWEB.FR

LEVEES DE FONDS avec le soutien de JUNTO, spécialiste de la performance média.

Alyssa EMMUNGIL, CEO d’HAPPYPAL Photo: FRENCHWEB.FR

[SERIE A] 7 millions d’euros pour HAPPYPAL qui veut donner un coup de fraicheur aux outils de gestion des CSE (ex comités d’entreprise)

Retrouvez toutes les informations disponibles sur les levées de fonds en France (actionnaires, chiffres d’activité, organigramme) dans la DATAROOM de FRENCHWEB.FR

Les levées de fond dans le monde:

LUCIDLINK, une startup qui facilite le travail d’équipe sur des fichiers sans nécessiter de téléchargement ou de synchronisation, a levé 75 millions de dollars lors d’un tour de financement de série C.

La start-up AI21, basée à Tel Aviv et spécialisée dans l’intelligence artificielle générative, a levé 53 millions de dollars lors d’une extension de son tour de financement de série C. Cette extension, à laquelle ont participé Intel, Comcast et d’autres, porte le total de ce tour à 208 millions de dollars et le financement total levé par l’entreprise à 336 millions de dollars.

FRENCHWEB VC avec le soutien de Unlimitd, le financement au service des entrepreneurs

Frédéric ROBLES, CEO de NAMASTAY Photo: FRENCHWEB.FR

ASK A VC: Rodrigo Sepulveda décode le pitch investisseur de NAMASTAY

FRENCHWEB MARKET

Le développement d’ALIBABA ne fait pas les affaires de JACK MA

Le fondateur de la société, qui est désormais un investisseur dans de nombreux projets philanthropiques, esperait opérer un cession de 10 millions d’actions ce mois çi. La baisse de la valorisation d’ALIBABA de 22 milliards de dollars, suite à l’abandon de la filialisation de ses activités dans le cloud, le conduit à renoncer à cette opération qui serait reportée sine die.

MOUVEMENTS, avec Altaïde, cabinet de recrutement digital

MARC AUBERGER, inspecteur général des finances et PHILIPPE CHANTEPIE (inspecteur général des affaires culturelles et chercheur associé à Polytechnique) sont désignés rapporteurs de la mission sur l’intelligence artificielle et la culture, à l’initiative de la Première ministre, qui rassemble des experts dont BRUNO PATINO, président d’Arte France. Cette mission s’insère dans l’initiative du comité interministériel sur l’intelligence artificielle générative lancé par Elisabeth Borne en septembre, qui a pour objectif de présenter des propositions concrètes d’ici à 6 mois afin d’adapter la stratégie du Gouvernement au sujet de l’intelligence artificielle.

MATHIEU LANDON devient chef du pôle Économie au cabinet du Président de la République. Il exerçait précédemment au cabinet de la Première ministre. Mathieu Landon est un spécialiste de la French Tech, sujet qu’il a porté à la Direction générale des entreprises comme sous-directeur et bien sûr à la mission French Tech.

CAPUCINE ROCHE est nommée PDG de Letsignit, éditeur de logiciels spécialisés dans la signature mail. Elle figure dans les effectifs de l’entreprise depuis sa création en 2013 et en est d’ailleurs la cofondatrice avec Damien Neyret. Letsignit compte aujourd’hui 80 collaborateurs, 3500 clients et plus d’1 million d’utilisateurs.

GUILLAUME CHEREAU est nommé Directeur de BREIZH CYBER le centre de réponse aux incidents cyber (CSIRT) pour les entreprises, associations et collectivités bretonnes. Il était jusqu’à présent Responsable du CSIRT Région BRETAGNE.

FRANCOIS ROJAS rejoint UIPATH comme PUBLIC SECTOR SALES. Il était auparavant le fondateur de TIME SHERPA, un collectif pour la relance et la croissance des PME. Il a officié auparavant chez TRANSDEV.

APPELS A PROJETS:

Villa Blu by Robertet lance sa deuxième promotion pour soutenir l’industrialisation et la croissance des startups, après le succès de la première. Situé à Grasse, cet accélérateur a sélectionné cinq nouvelles entreprises parmi plus de cent candidatures. L’objectif est d’accélérer l’industrialisation des modèles économiques tout en mettant en avant le marché du naturel et le savoir-faire français. Les inscriptions pour la troisième promotion débutant en mars 2024 sont déjà ouvertes.

Lancement de la 7e édition du GRAND PRIX ACF AUTOTECH par l’Automobile Club de France et l’ESSEC Automobile Club

L’Automobile Club de France, en collaboration avec l’ESSEC Automobile Club, a officiellement lancé l’appel à projets pour la 7e édition du prestigieux GRAND PRIX ACF AUTOTECH. Ce concours invite les startups les plus innovantes du secteur automobile à présenter leurs projets.

Vous êtes un accélérateur, incubateur ou entreprise et vous souhaitez communiquer sur un programme d’aide aux entrepreneurs et startups? FRENCHWEB.FR vous proposer d’enregistrer gratuitement votre appel à projet en remplissant ce formulaire.

AGENDA

    • Everyday AI by Dataiku jeudi 16 novembre au caroussel du Louvre
    • OVH CLOUD SUMMIT – 28 novembre à la maison de la mutualité
    • Techrocks Summit ( décembre 2023)

L’agenda des évènements 2023 à ne pas manquer →

OFFRES D’EMPLOI avec EMPLOI.FRENCHWEB.FR

  • Chef de projet web eCommerce
  • Chief Technical Officer
  • Campus Manager / école de communication
  • Rédacteur agence Digitale
  • CRM Campaing Manager
  • Responsable Acquisition
Découvrez le nouveau JOBBOARD de FRENCHWEB.FR
Suivez nous:
Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 1000 sociétés
Bouton retour en haut de la page
Share This