Good Morning FrenchWeb

Après SERVIER, SANOFI signe avec AQEMIA / Bruno BONNEL se fait remonter les bretelles par l’ELYSEE / CYBERSECURITE, GOOGLE veut sa part du gateau

GOOD MORNING FRENCHWEB, l'actualité de la tech à ne pas manquer

🎂 Bon anniversaire à Eloise DAVID (LA RUCHE), Nathalie ENRIQUEZ (NATIXIS), Nicolas DESRUELLES (MISSION FRENCHTECH) Jean Dominique SEVAL (DECISION)

BREAKING NEWS:

 

Sanofi se renforce dans l’intelligence artificielle

Le groupe pharmaceutique français Sanofi se renforce dans l’intelligence artificielle appliquĂ©e Ă  la dĂ©couverte de mĂ©dicaments potentiels avec la signature mardi d’un partenariat de recherche avec la start-up AQEMIA. Aqemia « concevra, en Ă©troite collaboration avec les Ă©quipes de Sanofi, de nouvelles molĂ©cules en utilisant ses algorithmes et sa plateforme d’IA gĂ©nĂ©rative et de physique thĂ©orique », selon un communiquĂ© de la start-up.

L’objectif est de « gĂ©nĂ©rer des composĂ©s chimiques d’intĂ©rĂŞt Ă  grande Ă©chelle sur un certain nombre de cibles thĂ©rapeutiques d’intĂ©rĂŞt pour Sanofi », souligne le communiquĂ©.

Dans le cadre de cette collaboration, « Aqemia recevra un paiement initial et pourrait percevoir, au total, jusqu’Ă  140 millions de dollars », soit 129 millions d’euros environ. Le partenariat prĂ©voit que Sanofi identifie la cible thĂ©rapeutique et qu’AQEMIA conçoive les molĂ©cules capables d’atteindre l’effet thĂ©rapeutique souhaitĂ©. « Sanofi mènera seul les activitĂ©s en laboratoire, de dĂ©veloppement et de commercialisation », souligne le communiquĂ©.

En 2022, Sanofi a conclu des partenariats avec les sociĂ©tĂ©s pharmaceutiques Insilico Medicine et Atomwise afin d’accĂ©lĂ©rer le dĂ©veloppement de mĂ©dicaments Ă  l’aide de leurs plateformes basĂ©es sur l’IA. Le gĂ©ant pharmaceutique s’est aussi associĂ© l’an dernier Ă  la biotech britannique Exscientia, pour dĂ©couvrir de nouveaux traitements contre le cancer et les maladies liĂ©es au système immunitaire.

France 2030 : Bruno Bonnell se fait remonter les bretelles par l’ÉlysĂ©e

Bruno Bonnell, ex-dĂ©putĂ© et secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral pour l’investissement (SGPI), est dans le viseur de la prĂ©sidence de la RĂ©publique pour la faiblesse de la consommation des crĂ©dits affectĂ©s Ă  FRANCE 2030, dont il a la charge. Ce plan gouvernemental, dotĂ© de 54 milliards d’EUR sur 5 ans, vise Ă  dĂ©velopper la compĂ©titivitĂ© industrielle et les technologies d’avenir, dont la moitiĂ© des financements sont destinĂ©s Ă  des acteurs Ă©mergents, et la moitiĂ© aux actions de dĂ©carbonation. Or, si le SGPI annonce 21 milliards d’EUR engagĂ©s pour 4370 projets accompagnĂ©s, la rĂ©alitĂ© du dĂ©caissement sera bien moindre ce qui agace l’ÉlysĂ©e.

Pour accĂ©lĂ©rer le mouvement, Emmanuel Macron va rĂ©unir plusieurs centaines de chercheurs ce jeudi Ă  l’ÉlysĂ©e, pour poser les bases de la stratĂ©gie de recherche de la France dans les annĂ©es Ă  venir. Le chef de l’État en profitera pour lancer le Conseil prĂ©sidentiel de la Science, nouvelle instance d’une dizaine de chercheurs, qui auront la mission de conseiller le prĂ©sident sur les sujets scientifiques. Le 11 dĂ©cembre, il fera le dĂ©placement Ă  Toulouse avec un point d’Ă©tape pour les 2 ans de France 2030.

Le cloud et l’open source Ă  l’agenda europĂ©en

La Commission europĂ©enne a approuvĂ© un projet d’intĂ©rĂŞt europĂ©en commun innovant (IPCEI) dans le domaine du cloud et de l’edge computing, IPCEI CLOUD qui ambitionne de dĂ©velopper une infrastructure intĂ©grĂ©e cloud-to-edge, permettant aux fournisseurs de services de combiner le traitement de donnĂ©es centralisĂ© et dĂ©centralisĂ©.

InitiĂ© par 7 États membres (France, Allemagne, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne et Espagne), ce projet rassemble 19 entreprises proposant des projets innovants. Avec un financement public de 1,2 milliard d’euros, attendu pour stimuler 1,4 milliard d’euros d’investissements privĂ©s supplĂ©mentaires, ceci va permettre de dĂ©velopper des logiciels open source pour un traitement des donnĂ©es efficace et dĂ©centralisĂ©, favorisant l’interopĂ©rabilitĂ© et l’accessibilitĂ© pour divers fournisseurs.

L’initiative promet de rĂ©duire la nĂ©cessitĂ© de transmettre de grands volumes de donnĂ©es Ă  des serveurs centralisĂ©s, permettant ainsi un traitement des donnĂ©es en temps rĂ©el. 90 partenaires indirects, englobant PME et startups de 17 États membres sont impliquĂ©s via des projets de recherche et dĂ©veloppement. L’IPCEI Cloud se concentrera sur 4 axes de travail transverses, allant de l’infrastructure cloud-edge Ă  des applications avancĂ©es dans divers secteurs comme la santĂ©, l’Ă©nergie et le secteur maritime.

A LIRE SUR FRENCHWEB.FR

LES PRECEDENTS GOOD MORNING FRENCHWEB:

Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 1000 sociétés

LA MINUTE CYBER

Cyber PME : nouveau dispositif à portion congrue pour la cybersécurité des entreprises en France

Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé du numérique a annoncé le lancement de CYBER PME lors de la European Cyber Week à Rennes. Ce programme, faisant partie du plan France 2030, vise à renforcer les compétences en cybersécurité des Petites et Moyennes Entreprises et des ETI, dans un contexte de risques cyber accrus dû à l’utilisation d’Internet, du mode SaaS et de la multiplication des objets connectés.

DotĂ© d’un budget de 12,5 millions d’euros, Cyber PME comprend un diagnostic, la mise en Ĺ“uvre d’un plan d’action et l’achat de solutions, le tout opĂ©rĂ© par Bpifrance, en collaboration avec l’ANSSI et le SecrĂ©tariat gĂ©nĂ©ral pour l’investissement (SGPI).

Chaque entreprise retenue peut bĂ©nĂ©ficier d’un diagnostic cybersĂ©curitĂ© pris en charge par Bpi Ă  hauteur de 50% dans la limite de 8800 EUR HT (8 jours d’intervention). Les secteurs de l’aĂ©ronautique civile et de l’Ă©nergie, Ă©troitement liĂ©s Ă  la sĂ©curitĂ© nationale, sont prioritaires dans ce dispositif, bien que d’autres secteurs soient Ă©galement Ă©ligibles. Compte tenu des enjeux et des risques cyber pour les entreprises, on peut s’Ă©tonner du faible montant de l’enveloppe budgĂ©taire consacrĂ©e Ă  cette initiative.

Google à la conquête de la verticale cybersécurité en Europe et en France

Discrètement mais assurĂ©ment, GOOGLE tient Ă  s’affirmer auprès des entreprises – dont prioritairement les TPE PME et les startups – comme un acteur incontournable de la cybersĂ©curitĂ© sur notre continent.

La firme de Mountain View vient d’inaugurer Ă  Malaga (Espagne) son 3e centre de cybersĂ©curitĂ© en Europe, le Google Security Engineering Center (GSEC) de 2500 mètres carrĂ©s, après Munich (en 2019) et Dublin (en 2020) accueillant jusqu’Ă  100 ingĂ©nieurs de l’entreprise.

En parallèle, l’entreprise investit 10 millions de dollars pour dĂ©velopper les « cyber compĂ©tences » en Europe auprès notamment des Ă©tudiants, des professionnels mais aussi des citoyens avec des programmes d’accompagnement ouverts Ă  tous.

Le territoire français est l’une des prioritĂ©s pour Google avec des formations gratuites en ligne cyber et des modules en prĂ©sentiel ; l’entreprise GAFAM ciblant particulièrement les TPE PME et startups via ses ateliers numĂ©riques dont les promoteurs et relais directs sont Ă©tonnamment les CCI et le rĂ©seau des chambres des mĂ©tiers ; ces rĂ©seaux consulaires bĂ©nĂ©ficiant d’une dotation de l’État et avec l’appui de collectivitĂ©s locales. Il se murmure aussi que Google projette de crĂ©er un centre de cybersĂ©curitĂ© dans l’hexagone.

LES CHIFFRES DU JOUR:

Ceux de la cybersécurité au travail

Le danger vient souvent de l’intĂ©rieur ; les salariĂ©s sont sont souvent le maillon faible face aux CYBERATTAQUES. MalgrĂ© une prise de conscience croissante des Français Ă  propos de la cybersĂ©curitĂ©, avec 94% reconnaissant une augmentation de potentiels piratages Ă  mesure que la sociĂ©tĂ© se digitalise, les comportements Ă  risque persistent. Notamment, 91% des cyberattaques dĂ©butent par l’ouverture d’un email. C’est ce que rĂ©vèle une nouvelle Ă©tude OpinionWay pour l’École 42.

La confusion entre les usages personnels et professionnels du numérique ajoute au risque. 38% des Français utilisent leur ordinateur personnel à des fins professionnelles, et 34% accèdent à des informations professionnelles via leur téléphone portable. Cette porosité entre vie privée et professionnelle est accentuée chez les jeunes, avec 61% des 18-24 ans utilisant leur ordinateur personnel pour le travail.

Le manque d’Ă©quipement de sĂ©curitĂ©, comme les antivirus, sur les appareils personnels (seulement Âľ des ordinateurs personnels et 45% des smartphones en sont Ă©quipĂ©s), expose davantage aux risques de cyberattaques. Seulement 46% des Français dĂ©clarent avoir Ă©tĂ© sensibilisĂ©s aux risques et bonnes pratiques en matière de cybersĂ©curitĂ© dans le cadre de leur activitĂ© professionnelle.

TOOLBOX la startup Ă  suivre NAVAN

Navan est une solution tout-en-un qui simplifie la gestion des voyages d’affaires, des notes de frais et des cartes corporate. Les voyageurs et les travel managers gagnent en productivité grâce à un processus de réservation et de gestion des notes de frais simplifié, et les équipes Finance profitent d’une visibilité en temps réel et d’un contrôle accru sur les dépenses de l’entreprise.

À lire : Navan Dépenses met un coup d’accélérateur au rapprochement chez Lyft

NAVAN a été sélectionnée pour être partenaire de la TOOLBOX de FRENCHWEB.FR

EN PRATIQUE:

GOOGLE a amĂ©liorĂ© les filtres anti-spam de Gmail en intĂ©grant RETVec, un vectorisateur de texte capable de comprendre les « manipulations de texte adverses », telles que l’utilisation d’Ă©mojis, de fautes de frappe et de caractères spĂ©ciaux.

LEVEES DE FONDS avec le soutien de JUNTO, spécialiste de la performance média.

Alexandre MARTIN, CEO de COLONIES

[SERIE B] 30 millions d’euros pour COLONIES en vue d’atteindre la rentabilité

Retrouvez toutes les informations disponibles sur les levées de fonds en France (actionnaires, chiffres d’activité, organigramme) dans la DATAROOM de FRENCHWEB.FR

LES LEVEES DE FONDS A l’ETRANGER:

    • DUST IDENTITY, une startup amĂ©ricaine a levĂ© 40 millions de dollars lors d’un financement de sĂ©rie B menĂ© par Castle Island Ventures. Cette sociĂ©tĂ© utilise des marques de poussière de diamant pour relier des objets physiques Ă  des enregistrements numĂ©riques, offrant une solution unique pour la traçabilitĂ© et la sĂ©curitĂ© des produits.
    • GECKO ROBOTICS, une startup spĂ©cialisĂ©e dans les robots d’inspection d’infrastructures pour divers secteurs tels que l’Ă©nergie, la dĂ©fense et la fabrication, a levĂ© 100 millions de dollars, atteignant une valorisation post-financement de 633 millions de dollars.
    • MINE, une startup basĂ©e Ă  Tel Aviv spĂ©cialisĂ©e dans la confidentialitĂ© et la gouvernance des donnĂ©es, a levĂ© 30 millions de dollars lors d’un financement de sĂ©rie B. Cette levĂ©e de fonds a Ă©tĂ© menĂ©e par Battery Ventures et PayPal. Parmi les clients de Mine figurent des entreprises renommĂ©es telles que Reddit et HelloFresh. Cette levĂ©e de fonds vise Ă  soutenir l’expansion et le dĂ©veloppement de leurs services innovants dans le domaine de la protection des donnĂ©es.

FRENCHWEB VC avec le soutien de Unlimitd, le financement au service des entrepreneurs

Rodrigo Sepulveda Schulz. Investisseur & Board Member. Photo: FRENCHWEB.FR

Ask a VC : comment un fonds de capital-risque gagne-t-il de l’argent ?

La société de capital-risque OPENVIEW a licencié la majorité de son personnel et a décidé de ne pas réaliser de nouveaux investissements. Cette décision fait suite au départ récent de plusieurs de ses partenaires.

FRENCHWEB MARKET

AMAZON a informé la Competition and Markets Authority (CMA) du Royaume-Uni que MICROSOFT utilise des pratiques commerciales qui restreignent le choix des clients dans le domaine du cloud computing.

ASANA enregistre une croissance de 18% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, atteignant 166,5 millions de dollars. Cependant, la sociĂ©tĂ© a averti que les vents contraires macroĂ©conomiques continuent d’affecter ses taux de rĂ©tention, ce qui a entraĂ®nĂ© une baisse de plus de 10% de son action (ASAN).

ZESTMONEY une startup de « Buy Now, Pay Later » (BNPL) basĂ©e Ă  Bengaluru et soutenue par Goldman Sachs, prĂ©voit de fermer ses portes. MalgrĂ© une levĂ©e de fonds de plus de 130 millions de dollars et une valorisation atteignant 450 millions de dollars, l’entreprise n’a pas rĂ©ussi Ă  trouver un acheteur, conduisant Ă  sa dĂ©cision de cessation d’activitĂ©.

L’action du dĂ©taillant de matĂ©riel de minage de cryptomonnaies PHOENIX a eu une hausse de plus de 50% suite Ă  une introduction en bourse (IPO) Ă  Abu Dhabi, qui a permis de lever environ 371 millions de dollars. En octobre, le plus grand conglomĂ©rat de la ville a acquis une participation de 10% dans l’entreprise, contribuant Ă  renforcer la confiance des investisseurs dans Phoenix.

TWITCH a annoncé son intention de cesser ses opérations en Corée du Sud le 27 février 2024, citant les coûts prohibitifs de fonctionnement dans le pays. Malgré les efforts déployés pour réduire ces coûts, la plateforme de streaming trouve le marché sud-coréen trop onéreux pour continuer.

SOFTBANK a acquis une participation majoritaire de 51% dans Cubic Telecom, une entreprise basĂ©e Ă  Dublin, pour un montant de 473 millions d’euros. Cette transaction valorise Cubic Telecom Ă  927 millions d’euros. Cubic est spĂ©cialisĂ©e dans le rĂ©seau mobile basĂ© sur logiciel et est utilisĂ©e dans plus de 17 millions de vĂ©hicules Ă  travers le monde.


MOUVEMENTS, avec AltaĂŻde, cabinet de recrutement digital

RAPHAËL BERTHELIN est nommé directeur de l’agence Occitanie du groupe Anaveo, spécialisé dans la conception, l’intégration, l’installation et la maintenance de solutions de sécurité électronique clés en main. Il possède une expérience significative chez Total et Safran Landing Systems.

NICOLAS DUFFOUR devient directeur du développement stratégique de Cloud Temple, spécialiste français du cloud, qualifié SecNumCloud par l’ANSSI. Il était précédemment le poste de chef de service adjoint au numérique au ministère de la Justice. Auparavant, il a activement piloté la mise en place du premier cloud interministériel au ministère de l’Intérieur dénommé PI.

MARC JAMET est appelĂ©, Ă  partir du 26 dĂ©cembre, Ă  la responsabilitĂ© d’expert de haut niveau, coordinateur de la mission de l’action europĂ©enne et internationale, placĂ© auprès du chef du service de la compĂ©titivitĂ©, de l’innovation et du dĂ©veloppement des entreprises (SCIDE) Ă  la direction gĂ©nĂ©rale des entreprises (DGE), administration du ministère de l’Ă©conomie et des finances. SpĂ©cialiste des affaires europĂ©ennes, il exerçait jusqu’alors au service de l’Ă©conomie (SEN) de la mĂŞme administration de Bercy comme directeur de projets 5G et rĂ©seaux du futur.

CORNELIA KUTTERER, ex-lobbyiste de Microsoft sur le volet européen et EMEA durant 15 ans, prendra la direction du bureau bruxellois de Considerati, cabinet spécialisé en conseil juridique et affaires publiques dans le numérique, au 1er janvier 2024.

FABIEN PETIAU devient directeur régional France de Checkmarx, spécialiste de la sécurité applicative cloud native. Il était depuis 2 ans Country Manager France de Outsystems, leader mondial du développement d’applications hautes performances et spécialiste du low-code.

TIM PFAELZER est nommĂ© directeur gĂ©nĂ©ral et senior vice-prĂ©sident pour la rĂ©gion EMEA de Veeam, Ă©diteur de logiciels de protection et restauration des donnĂ©es. Il occupait prĂ©cĂ©demment le poste de vice-prĂ©sident Enterprise de la rĂ©gion EMEA. Pfaelzer compte 20 ans d’expĂ©rience dans le secteur informatique, avec des responsabilitĂ©s chez Dell, Adobe, Autodesk et Salesforce.

SARA SEBTI rejoint le groupe Leader Insurance comme responsable de la transformation. Ces dernières annĂ©es, elle a exercĂ© des responsabilitĂ© en gestion de flux et en système d’information chez Bernard Julhiet Group, Sopra Steria et Solucom/Wavestone.

LUCIANA TIMSIT rejoint IADVIZE en tant que HEAD of integrated marketing. Elle officiait précédement chez YEXT.

JEAN DENIS GARO est promu VICE PRESIDENT PRODUCT MARKETING au sein du groupe ODIGO, il officiait précédement chez GOLEM.AI et MITEL

APPELS A PROJETS:

Vous êtes un accélérateur, incubateur ou entreprise et vous souhaitez communiquer sur un programme d’aide aux entrepreneurs et startups? FRENCHWEB.FR vous proposer d’enregistrer gratuitement votre appel à projet en remplissant ce formulaire.

AGENDA

L’agenda des Ă©vènements 2023 Ă  ne pas manquer →

OFFRES D’EMPLOI avec EMPLOI.FRENCHWEB.FR

    • DIRECTEUR ECOMMERCE
    • FOUNDING PRODUCT DESIGNER
    • DEVELOPPER FULL STACK
    • DIRECTEUR BU PLATEFORME ECOMMERCE
    • CTO
    • CAMPUS MANAGER
DĂ©couvrez les offres d’emploi sur le JOBBOARD de FRENCHWEB.FR
Suivez nous:
Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 1000 sociétés
Bouton retour en haut de la page
Share This